Yvelines : un couple soupçonné d'actes de torture sur des enfants

Les enfants étaient "enfermés dans une cave sans hygiène ni vivres, pendant plusieurs jours", selon une source proche de l'enquête.

Les victimes "vivaient dans un climat de peur et de violences". Un couple des Yvelines, soupçonné d'actes de torture et de barbarie envers des enfants, a été déféré jeudi 27 mars devant le tribunal en vue de sa mise en examen.

Trois victimes, dont les liens de parenté avec le couple restent flous, auraient subi des violences "sur une période assez longue, de plusieurs années", ont expliqué des sources proches du dossier, confirmant une information du Parisien.fr. Deux sont âgées de 9 et 15 ans et la troisième est aujourd'hui adulte. "Ils étaient enfermés dans une cave sans hygiène ni vivres, pendant plusieurs jours et frappés à coups de bâton", a précisé une source proche de l'enquête.

Information judiciaire pour "traite d'êtres humains"

C'est la plus jeune des enfants qui, découvrant qu'elle avait été adoptée, a donné l'alerte après s'être enfuie du domicile de Mézy-sur-Seine pour rejoindre un foyer d'accueil. Ce dernier a prévenu la police, qui a interpellé le couple mardi matin à son domicile.

Une information judiciaire pour "traite d'êtres humains, violences volontaires et actes de torture et de barbarie" a été ouverte jeudi. Le parquet a requis le mandat de dépôt de l'homme de 49 ans, originaire des Seychelles, et de sa compagne de 53 ans. "Les liens entre ces enfants et le couple sont assez compliqués et méritent d'être approfondis, ce que nous permettra de réaliser l'information judiciaire", a affirmé une source judiciaire.

Vous êtes à nouveau en ligne