Arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès : l'homme a voyagé sous une fausse identité

Xavier Dupont de Ligonnès à Nantes (Loire-Atlantique), le 24 août 2003.
Xavier Dupont de Ligonnès à Nantes (Loire-Atlantique), le 24 août 2003. (SIPA)

L'homme est soupçonné d’avoir tué toute sa famille à Nantes avant de disparaître en avril 2011.

[Correctif. Contrairement à ce qui avait été annoncé vendredi 11 octobre dans la soirée, l’homme arrêté à l’aéroport de Glasgow, en Ecosse (Royaume-Uni), n’est pas le Français Xavier Dupont de Ligonnès. Les résultats des analyses ADN et de la comparaison des empreintes digitales sont négatifs. Les informations rapportées dans l'article ci-dessous ne sont pas à jour.]

Xavier Dupont de Ligonnès voyageait sous une fausse identité G Joao, a appris France 2 de source proche du dossier, vendredi 11 octobre. Depuis huit ans, cet homme était activement recherché. A maintes reprises, des signalements sont parvenus aux enquêteurs dont les milliers de procès verbaux rédigés n'ont pas permis de dire s'il était mort ou vivant, s'il avait pu organiser sa fuite ou s'il s'était suicidé.

Des perquisitions en cours. Les perquisitions ont lieu à Limay dans les Yvelines, à l'adresse du passeport retrouvé sur Xavier Dupont de Ligonnès.

 Changement d'apparence. Lors de son arrestation, Xavier Dupont de Ligonnès était méconnaissable, selon les enquêteurs. Son visage notamment a changé.

Appel d'un proche. Les enquêteurs ont reçu un appel anonyme dans l'après-midi, indiquant que Xavier Dupont de Ligonnès allait monter dans un avion pour Glasgow. Les policiers français l’ont raté à l’aéroport et ont sollicité, via Europol, Scotland Yard, qui a procédé à son arrestation à la sortie de l’avion.

Cinq membres de la famille tués en 2011. Agnès Dupont de Ligonnès et ses quatre enfants de 13 à 20 ans, Benoît, Anne, Thomas et Arthur, ont tous été tués de plusieurs balles de carabine dans la tête, probablement dans la nuit du 3 au 4 avril 2011. Les enfants avaient été drogués auparavant. Les chiens de la famille, également abattus, étaient enterrés au même endroit.

Aperçu pour la dernière fois dans le Var en 2011. Selon un témoin, Xavier de Ligonnès, 50 ans, avait été vu pour la dernière fois le 15 avril 2011 par un témoin, s’éloignant à pied de l’hôtel Formule 1 de Roquebrune-sur-Argens (Var) où il venait de dormir. 

Vous êtes à nouveau en ligne