DIRECT. L'homme confondu avec Xavier Dupont de Ligonnès a été libéré, indique la police écossaise

Xavier Dupont de Ligonnès à Nantes (Loire-Atlantique), le 24 août 2003.
Xavier Dupont de Ligonnès à Nantes (Loire-Atlantique), le 24 août 2003. (SIPA)

L'homme un temps suspecté d'être le père de famille nantais le niait devant les policiers écossais.

L'homme interpellé vendredi 11 octobre à l'aéroport de Glasgow, en Ecosse, n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès. Selon des sources policières, les analyses ADN menées en Ecosse l'ont confirmé, samedi.

Des doutes avaient déjà émergé au sujet des empreintes digitales relevées dans la maison de cet homme à Limay (Yvelines), perquisitionnée vendredi soir : elles ne correspondaient pas à celles du père de famille nantais, avait-on appris de source proche du dossier, confirmant une information de BFMTV.

 Une incompréhension entre les polices écossaise et française. Selon les informations de France Télévisions, les enquêteurs français se disaient, vendredi, certains "à 100%" que les empreintes digitales de l'homme interpellé correpondaient à celles de Xavier Dupont de Ligonnès. Cette erreur s'explique par deux confusions. En Ecosse, les critères pour établir une correpondance entre deux empreintes sont moins stricts qu'en France : cinq points de comparaison sont nécessaires, quand la loi française en demande 12. Les enquêteurs français ignoraient cette différence de méthode. Ils pensaient également que cette correspondance avait été établie par Scotland Yard, alors qu'elle l'avait été par la police aux frontières écossaise.

 L'homme relâché. L'homme a été interpellé vendredi à l'aéroport de Glasgow, à la sortie d'un vol en provenance de Roissy. Depuis, il démentait être Dupont de Ligonnès. La police écossaise a indiqué, samedi en fin de journée, avoir libéré l'homme. 

Perquisition dans les Yvelines. Une perquisition a été menée vendredi soir à l'adresse correspondant au passeport de l'homme arrêté à Glasgow, située à Limay, dans les Yvelines. C'est là qu'ont été relevées des empreintes digitales qui ne correspondent pas avec celles de Xavier Dupont de Ligonnès. Sur place, un couple de voisins assurait à franceinfo ne pas croire que leur voisin soit le père de famille nantais : ils affirmaient le connaître "depuis trente ans".

23h03 : Un coup d'oeil dans le rétroviseur pour relire les infos indispensables de la soirée.

L'homme interpellé hier soir à Glasgow n'est donc pas Xavier Dupont de Ligonnès et a été relâché par la police. Nous avons présenté nos excuses pour cette méprise, nous vous expliquons ici comment s'est produite cette erreur et dans cet article comment on identifie formellement un suspect.

Quelques heures après l'Allemagne, la France a décidé de suspendre ses ventes d'armes à la Turquie. L'offensive turque chez son voisin, en zone kurde, a déjà causé le déplacement de 100 000 personnes.

Situation tendue en Equateur où, face à la grogne populaire contre le doublement des prix de l'essence, le président Lenin Moreno a décrété le couvre-feu et le contrôle militaire des rues de la capitale, Quito.

Alors que le typhon Hagibis ravage le Japon - on compte deux morts dans un premier bilan provisoire - des voix dénoncent l'organisation de la Coupe du monde de rugby dans ce pays sujet aux ouragans à l'automne. Le match France-Angleterre a été annulé aujourd'hui, et le décisif Japon-Écosse, prévu demain, est menacé.


Rendez-vous demain, neuf heures, pour la suite de ce live !

22h06 : Depuis huit ans et demi, plus de 900 signalements concernant Xavier Dupont de Ligonnès se sont accumulés en France et à l'étranger depuis la disparition de ce père de famille soupçonné d'avoir tué sa femme et ses enfants. A chaque fois, sans résultat. La dernière fois qu'on l'a vu, c'était le 14 avril 2011, souligne France 2.




(FRANCE 2)

19h58 : 20 heures ! L'heure du point sur l'actualité de ce samedi soir.

L'homme interpellé hier soir à Glasgow n'est donc pas Xavier Dupont de Ligonnès et a été relâché par la police. Nous avons présenté nos excuses pour cette méprise, nous vous expliquons ici comment s'est produite cette erreur et dans cet article comment on identifie formellement un suspect.


De nombreuses manifestations ont eu lieu partout en France pour protester contre l'offensive turque contre les Kurdes de Syrie. Aux dernières nouvelles, l'armée turque a pris une ville kurde en tuant dix civils.


Les élections municipales ont lieu dans six mois, mais dans le parti présidentiel, c'est déjà demain. Nous avons suivi une journée de formation des candidats néophytes. Reportage.

Alors que le typhon Hagibis ravage le Japon - on compte deux morts dans un premier bilan provisoire - des voix dénoncent l'organisation de la Coupe du monde de rugby dans ce pays sujet aux ouragans à l'automne. Le match France-Angleterre a été annulé aujourd'hui, et le décisif Japon-Écosse, prévu demain, est menacé.

19h16 : L'homme interpellé vendredi à l'aéroport de Glasgow n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès, comme l'ont annoncé à tort les médias. Pourquoi cette méprise ? On vous explique dans cet article le mécanisme qui a mené à cette erreur.




(SIPA)

18h25 : "L'homme et sa famille n'ont aucun désir de parler aux médias et demandent que leur vie privée soit respectée", écrit la police écossaise dans le communiqué ci-dessous (dans la langue de Shakespeare).


18h24 : L'homme confondu avec Xavier Dupont de Ligonnès, arrêté par erreur hier à l'aéroport de Glasgow, a été relâché cet après-midi, indique la police écossaise.

18h09 : 18 heures et des briquettes ! L'heure du point sur l'actu.

• L'homme interpellé hier soir à Glasgow n'est donc pas Xavier Dupont de Ligonnès. Nous avons présenté nos excuses pour cette méprise, nous vous expliquons ici comment nous avons travaillé et dans cet article comment on identifie formellement un suspect.

• De nombreuses manifestations ont eu lieu partout en France pour protester contre l'offensive turque contre les Kurdes de Syrie. Aux dernières nouvelles, l'armée turque a pris une ville kurde en tuant dix civils.

Alors que le typhon Hagibis ravage le Japon - on compte deux morts dans un premier bilan provisoire - des voix dénoncent l'organisation de la Coupe du monde de rugby dans ce pays sujet aux ouragans à l'automne. Le match France-Angleterre a été annulé aujourd'hui, et le décisif Japon-Écosse, prévu demain, est menacé.

Il l'a fait, mais ça comptera pour du beurre. Le Kényan Eliud Kipchoge est devenu le premier homme à courir le marathon en moins de deux heures, mais sa performance, réalisée hors compétition, ne sera pas homologuée.

15h57 : France Télévisions a, sur la foi de sources sûres et concordantes au sein de la police et des autorités françaises, rapporté une information erronée, vendredi 11 octobre, sur l'arrestation en Ecosse de Xavier Dupont de Ligonnès, soupçonné d'avoir tué sa famille en 2011. Des tests ADN ont permis de déterminer samedi qu'il ne s'agissait pas de Xavier Dupont de Ligonnès. Nous aurions dû être plus prudents dans la façon de présenter les éléments de l'enquête et la direction de l'Information de France Télévisions présente ses excuses.

14h59 : Après la surprise, le soulagement ! A Limay (Yvelines), les voisins de l'homme arrêté à Glasgow (Ecosse) se disent "très soulagés", après les résultats des tests ADN confirmant qu'il ne s'agit pas de Xavier Dupont de Ligonnès. "On est très soulagés. Maintenant, pour nous, ce n'est pas une surprise, parce qu'à aucun moment on a eu le moindre doute", explique Martine. Plus d'informations dans cet article.

14h07 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité.

Selon les tests ADN réalisés, l'homme arrêté à Glasgow (Ecosse) hier soir n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès. Plus d'informations dans cet article.

Le Kényan Eliud Kipchoge est devenu ce matin le premier homme à courir un marathon en moins de 2 heures. Il a parcouru la distance en 1h59'40'' lors d'une course non officielle à Vienne (Autriche) organisée par Ineos. Plus d'informations dans cet article.

Des troupes américaines ont été prises sous le feu de l'artillerie turque, a affirmé le Pentagone. Washington affirme que ses soldats se trouvaient pourtant en dehors de la "zone de sécurité" que la Turquie dit vouloir instaurer en menant une offensive contre les Kurdes en Syrie.


Le puissant typhon Hagibis a atteint ce soir les côtes du Japon en direction de l'immense agglomération de Tokyo, avec des pluies diluviennes et des vents qui ont causé la mort d'une personne, des glissements de terrain et des évacuations.

13h03 : Les premiers doutes naissent vers 23 heures "quand les policiers français interrogent les voisins" de la maison de Limay (Yvelines), soit l'adresse de l'homme arrêté à l'aéroport.

13h11 : Audrey Goutard ajoute que les policiers français ignoraient que "les critères de comparaison d'empreintes sont beaucoup plus laxistes en Ecosse qu'en France". Or, pour les policiers français, "quand on dit que ça matche au niveau des empreintes, c'est sur 12 points de comparaison, donc béton. En Ecosse c'est 5 points", précise-t-elle.

13h11 : Audrey Goutard, journaliste spécialisée police-justice à France Télévisions, explique pourquoi il y a eu un emballement qui a abouti à cette erreur : "Hier soir, les enquêteurs, sur la base des informations écossaises, étaient sûres à 100%", que l'homme arrêté était Xavier Dupont de Ligonnès. Pourquoi ? "Ils pensaient que les empreintes avaient été relevées et interprétées par Scotland Yard. En fait, c'est la Police aux frontières écossaise qui a relevé ces empreintes", explique la journaliste.

12h58 : Des doutes avaient déjà émergé au sujet des empreintes digitales relevées dans la maison de cet homme à Limay (Yvelines), perquisitionnée hier soir, qui ne correspondent pas à celles du père de famille nantais, avait-on appris de source proche du dossier, confirmant une information de BFMTV. Suivez notre direct.

12h52 : L'homme arrêté à Glasgow hier soir n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès, confirment les analyses ADN, selon des sources policières.

12h22 : Les empreintes digitales relevées dans la maison de Limay (Yvelines) ne correspondent pas à celles de Xavier Dupont de Ligonnès, a appris franceinfo de source proche du dossier, confirmant une information de BFMTV.

12h20 : "C'est la énième fois qu'on m'indique qu'il aurait été interpellé donc permettez-moi d'être sceptique."

Joint par RTL, l'avocat de la mère et de l'une de ses sœurs de Xavier Dupont de Ligonnès, Stéphane Goldenstein, dit "attendre d'avoir la preuve" que l'homme interpellé à Glasgow est bien l'homme soupçonné de quintuple meurtre.

12h38 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité à la mi-journée.

Il existe désormais un doute sur l'identité de l'homme interpellé hier à Glasgow. Des informations contradictoires nous sont parvenues à franceinfo ce matin au sujet de ses empreintes digitales. Voici l'article qui résume la situation depuis l'arrestation hier soir. Suivez notre direct.

Le Kényan Eliud Kipchoge est devenu ce matin le premier homme à courir un marathon en moins de 2 heures. Il a parcouru la distance en 1h59'40'' lors d'une course non officielle à Vienne (Autriche) organisée par Ineos. Plus d'informations dans cet article.

• Des troupes américaines ont été prises sous le feu de l'artillerie turque, a affirmé le Pentagone. Washington affirme que ses soldats se trouvaient pourtant en dehors de la "zone de sécurité" que la Turquie dit vouloir instaurer en menant une offensive contre les Kurdes en Syrie.

11h55 : Avec les nouvelles révélations de la matinée et les doutes qui accompagnent désormais l'identité de la personne arrêtée hier soir à Glasgow (Ecosse), notre article "Ce que l'on sait" a été mis à jour. Vous pouvez lire le résumé de cette affaire confuse ici. En attendant les résultats des tests ADN qui devraient permettre de faire la lumière sur la question : l'homme arrêté est-il réellement Xavier Dupont de Ligonnès ?

11h38 : "Les enquêteurs se déplacent en Ecosse pour faire des vérifications sur l'identification, le juge d'instruction attend le résultat de cette démarche d'enquête."

Les enquêteurs français sont attendus à Glasgow (Ecosse) en fin de matinée, selon une source proche de l'enquête à l'AFP. Depuis ce matin, un "doute" est apparu sur l'identité de la personne arrêtée hier soir à la descente de l'avion en provenance de Roissy. "Des vérifications sur l'identification" sont en cours, précise le procureur.

10h47 : Dans un premier temps, les informations dont nous disposions faisaient état d'une correspondance entre l'identité de l'homme arrêté hier soir à Glasgow (Ecosse) et celle de Xavier Dupont de Ligonnès. Les derniers éléments qui nous parviennent nous incitent à la prudence, car cette correspondance ne serait finalement que partielle. Seules les analyses ADN permettront d'en savoir plus.

10h49 : A Nantes (Loire-Atlantique), la stupeur est totale après l'arrestation de l'homme hier à Glasgow (Ecosse). Des habitants de la ville ont désormais "hâte de voir à quoi il ressemble maintenant", écrit-on dans cet article. Plusieurs habitants de Nantes se sont réunis hier soir devant la maison où vivait la famille Dupont de Ligonnès.

10h22 : Sur le plateau de franceinfo, la journaliste de France Télévisions Sophie Neumayer, spécialiste police-justice, affirme que l'homme actuellement arrêté en Ecosse s'exprime peu face aux enquêteurs. Il assure être Guy Joao et nie être Xavier Dupont de Ligonnès.

10h19 : En résumé, avec ce test des empreintes, les deux identités correspondent partiellement. Mais pour être sûr à 100%, il faut attendre le résultat des tests ADN qui devraient être dévoilés aujourd'hui, sans que l'on sache exactement quand.

10h18 : Selon la police écossaise, la comparaison des empreintes de l'homme interpellé avec les deux empreintes de la fiche Interpol rouge correspond sur 5 points avec celles de Xavier Dupont de Ligonnès, sur les 12 nécessaires selon la loi française pour établir une convergence entre les deux profils. Mais selon les critères écossais, cela est suffisant pour que les deux identités correspondent.

09h56 : "C'est une monumentale connerie, les Ecossais se sont plantés royalement. Même avec de la chirurgie esthétique, ce n'est pas possible. On a été à son mariage en Ecosse. Avant-hier soir, on mangeait ensemble. On a acheté ici en 1989, donc depuis 1989 on le connaît. Quand on a acheté la maison, il travaillait de nuit chez Renault."


09h17 : Xavier Dupont de Ligonnès a été arrêté en Ecosse hier soir. Une perquisition a eu lieu dans la foulée à Limay (Yvelines) au domicile indiqué sur le passeport de l'homme interpellé. Mais dans le quartier, c'est la stupéfaction. "C'est une monumentale connerie", selon un voisin. Plus d'informations dans cet article.

08h47 : Rappelons tout de même que plusieurs sources proches de l'enquête ont assuré que les empreintes digitales de l'individu interpellé hier à Glasgow correspondent à celles de Xavier Dupont de Ligonnès, qu'il n'a opposé aucune résistance lors de son interpellation. Les premiers marqueurs de son ADN seraient également positifs, selon des sources proches de l'enquête.

08h44 : Vous avez raison, @anonyme. Mais selon le riverain de la maison perquisitionnée cette nuit, interrogé par franceinfo, son voisin partageait sa vie entre l'Ecosse et la France "avec son épouse". Prudence donc, en attendant l'identification formelle de l'individu arrêté hier à Glasgow.

08h44 : Mais de ce que je comprends, c'est que le domicile perquisitionné est celui qui correspond à l'adresse du passeport de G. Joao qui a été volé en 2014. Ça ne veut pas du tout dire que c'est l'homme qui habite dans cette maison qui a été arrêté !

09h55 : L'homme arrêté hier à Glasgow possédait un passeport au nom de G. Joao, qui aurait été été dérobé en 2014. Les enquêteurs ont mené cette nuit une perquisition à l'adresse indiquée sur le document. Interrogé par franceinfo, Jacques, qui habite la maison voisine, assure qu'il y a méprise. "C'est une monumentale connerie, les Ecossais se sont plantés royalement" et n'auraient pas arrêté le bon individu, assène-t-il, affirmant connaître son voisin "depuis trente ans".

08h29 : Est-ce un clin d'œil malicieux à la probable arrestation de l'un des hommes les plus recherchés de France ? L'Equipe honore à sa une un Olivier Giroud "retrouvé" après son but qui a offert la victoire aux Bleus face à la l'Islande, hier. L'avant-centre était "porté disparu" dans son club de Chelsea, où il est abonné au banc de touche, écrit encore le quotidien sportif.


08h20 : Rappelons tout de même que le procureur de la République de Nantes (Loire-Atlantique), Pierre Sennès, a appelé cette nuit à la "prudence" après l'interpellation en Ecosse d'un homme aux empreintes digitales correspondant à celles de Xavier Dupont de Ligonnès. "[Les enquêteurs] vont donc faire des vérifications en Ecosse auprès de la personne qui a été arrêtée à l'aéroport de Glasgow pour s'assurer que c'est bien M. Dupont de Ligonnès", a-t-il expliqué.

08h17 : Sans surprise, le visage de Xavier Dupont de Ligonnès s'affiche en une de très nombreux quotidiens nationaux et régionaux.





08h08 : On commence sans plus tarder par un premier point sur l'actualité de la journée :

Coup de théâtre dans l'une des plus mystérieuses énigmes criminelles des dernières décennies : un homme aux empreintes digitales correspondant à celles de Xavier Dupont de Ligonnès a été arrêté hier par la police écossaise à l'aéroport de Glasgow en provenance de Paris. Voici ce que l'on sait de son interpellation.

• Où en est l'enquête ce matin ? Les enquêteurs français sont en route pour l'Ecosse afin d'identifier formellement l'homme interpellé, même si les premiers marqueurs ADN semblent confirmer son identité. Une perquisition a été menée cette nuit à Limay (Yvelines), à l'adresse mentionnée sur le passeport du voyageur, qui voyageait sous un faux nom.

Les forces turques ont intensifié hier leurs bombardements meurtriers contre des cibles kurdes dans le nord de la Syrie, le président turc Recep Tayyip Erdogan affirmant que l'offensive se poursuivrait en dépit des avertissements américains. Cinquante-quatre combattants kurdes et 17 civils ont péri depuis le début de l'opération, selon une ONG, et 100 000 personnes ont fui leurs foyers d'après l'ONU.

Le député LREM Thierry Solère a été mis en examen pour fraude fiscale. Il est également poursuivi pour détournement de fonds publics et trafic d’influence.

Vous êtes à nouveau en ligne