Violences à Mantes-la-Jolie : Bernard Cazeneuve salue "le courage" et "le sang-froid" des policiers

Les policiers ont été attaqués par une centaine de jeunes. (Photo d\'illustration)
Les policiers ont été attaqués par une centaine de jeunes. (Photo d'illustration) (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

Des violences ont éclaté samedi 15 octobre dans la nuit, entre des jeunes et des policiers, dans le quartier du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie. Des renforts policiers sont venus de tout le département des Yvelines.

Bernard Cazeneuve a félicité dimanche 16 octobre les policiers mobilisés dans la nuit, dans le quartier du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie (Yvelines), "qui ont rétabli l'ordre public face à une centaine d'individus violents".

Une centaine de jeunes a attaqué ces policiers, "attirés dans un véritable guet-apens, selon le ministre de l'Intérieur. Les policiers ont su, avec beaucoup de professionnalisme, de courage et de sang-froid, se dégager et repousser les assaillants", a salué le ministre de l'Intérieur dans ce communiqué.

Des renforts venus de tout le département

Un premier équipage de la brigade anti-criminalité (BAC), qui accompagnait es pompiers, a été victime de jets de pierres et d'un coktail molotov qui ne s'est pas enflammé, vers 22h30 samedi. La situation a ensuite dégénéré, avec l'arrivée de renforts policiers venus de tout le département des Yvelines. Les forces de l'ordre sont tombées dans ce "piège", après que les pompiers ont été appelés pour des feux de poubelles dans le quartier. 

Ces violences n'ont fait aucun blessé, mais une mairie annexe de Mantes-la-Jolie "a été dégradée". "Les auteurs de ces violences inacceptables à l'égard des policiers sont activement recherchés", a ajouté Bernard Cazeneuve. 

Cet épisode de violences urbaines s'inscrit dans un contexte de tensions, dans ce quartier du Val Fourré, après la saisie de 35 kilogrammes de cannabis, au début du mois.

Des violences ont éclaté entre des policiers et une centaine de jeunes (Laurent Doulsan, franceinfo)
--'--
--'--