VIDEO. Le dentiste accusé d'avoir mutilé ses patients français arrêté au Canada

CLAIRE COLNET / BENOIT GADREY / BRICE PARAYRE - FRANCE 2

Le praticien néerlandais va être expulsé aux Pays-Bas, où il est soupçonné d'avoir tué son épouse.

Un dentiste néerlandais mis en examen il y a plus d'un an pour avoir mutilé des patients en France a été arrêté mercredi 3 septembre au Canada. Visé par un mandat d'arrêt international, Mark Van Nierop s'était installé en novembre 2008 à Château-Chinon (Nièvre), selon la présidente du "collectif dentaire", Nicole Martin.

Mais certains des 2 800 patients du dentiste néerlandais ont souffert de troubles allant "d'un début de septicémie à l'infarctus en passant par toutes sortes de problèmes dentaires", selon l'époux de la présidente du collectif.

Soupçonné d'avoir tué sa femme en 2006

En mai 2013, Van Nierop avait été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire pour "violences volontaires ayant entraîné une mutilation permanente", "escroquerie", "faux et usage de faux". Fin 2013, il n'a plus pointé à la gendarmerie, comme l'exigeait son contrôle judiciaire. Un mandat d'arrêt international avait alors été émis en février 2014.

Mais contrairement à ce que réclamait jeudi le procureur de la République de Bourges, où le dossier est instruit, celui qui est surnommé le "dentiste boucher" ne sera pas extradé en France. Van Nierop va en effet être expulsé aux Pays-Bas, où il est soupçonné d'avoir tué son épouse en 2006, ont indiqué les services d'immigration canadiens.

Vous êtes à nouveau en ligne