VIDEO. "Il m'a agressée dès mon entrée dans la rame", témoigne la victime du métro de Lille

LILA BELLILI - FRANCE 3 NORD

Une enquête a été ouverte pour déterminer s'il y a eu non-assistance à personne en danger.

Cécile, qui témoigne visage caché, a la gorge serrée. "Dès que je suis entrée dans la rame, le jeune homme est venu vers moi et m'a agressée directement", raconte à France 3 celle qui a été agressée, mercredi 23 avril, dans le métro de Lille (Nord). "Il m'a suivie, m'a frappée. Il m'a fait des attouchements, et il a essayé de carrément me violer. Il m'a insultée, traitée de pute".

"J'espère que ça servira d'exemple"

Le procureur de la République a vertement critiqué l'attitude des autres usagers, qui ne sont pas intervenus pendant les vingt minutes durant lesquelles Cécile a été agressée. Il a demandé aux enquêteurs d'analyser les images de la vidéosurveillance du métro et de déterminer s'il y a eu non-assistance à personne en danger. Cette infraction est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende.

A Lille, les usagers du métro interrogés par France 3 souhaitent que ces éventuelles poursuites fassent évoluer les comportements des témoins d'agressions. "J'espère que ça servira d'exemple et qu'à l'avenir, les gens se mobiliseront", lâche ainsi une passagère.

Vous êtes à nouveau en ligne