VIDEO. Envoyé spécial. Pédocriminalité au Népal : des Français interpellés

La loi française permet d’enquêter et de juger des Français pour des faits de pédophilie commis en Asie du Sud. Le commissaire Fabrice Grossir, basé en Inde, travaille en étroite collaboration avec des ONG au Népal qui traquent ces touristes sexuels agissant dans leur pays. Extrait du magazine "Envoyé spécial" du 25 août.

"Le jeune garçon a réalisé un dessin où il représentait ce qui s’est passé. Il a dessiné deux personnages dans une chambre en expliquant que c’était lui et le Français", explique une militante népalaise d’une ONG luttant contre les agissements des pédocriminels dans son pays, frappé l'an dernier par un terrible séisme. Le Népal fait face à un afflux de pédophiles venus du monde entier, grimés en travailleurs humanitaires. Une centaine d'entre eux se rendraient régulièrement dans ce petit pays montagneux pour abuser sexuellement les nombreux enfants des rues.

Et que souhaite cet enfant pour "Oncle Xavier" ? "Qu’il aille en prison et y passe le reste de sa vie", répond l’enfant, dont le dessin montre très clairement les agressions sexuelles dont il a été victime. L’homme a appris que des enfants ont parlé, alors, il quitte immédiatement le Népal. L’ONG népalaise prend contact avec l’ambassade de France et c’est un policier français qui va relancer l’enquête. Le commissaire Fabrice Grossir est attaché de sécurité intérieure en poste pour la région Asie du Sud. Basé en Inde, il se déplace régulièrement à Katmandou pour suivre les affaires de pédocriminalité impliquant des ressortissants français.

"Il y a eu cinq interpellations de Français au Népal et en France"

Le policier a découvert que le suspect est connu en France pour des faits similaires. Ce sous-directeur de colonie de vacances a déjà été condamné à trois ans de prison pour des attouchements sexuels commis sur des garçons âgés de 8 à 12 ans. Il s’était envolé pour la capitale népalaise peu après sa sortie de prison… "Le Népal possède malheureusement tous les ingrédients pour qu’une telle situation de produise : un pays pauvre, des populations vulnérables, des enfants des rues, la présence très importante d’ONG derrières lesquelles certains individus peuvent se cacher pour approcher des enfants… et le tremblement de terre qui va rendre encore plus fragile une population déjà en grande difficulté", analyse le commissaire Grossir.

L’enquêteur avertit ses collègues français du Groupe central des mineurs victimes (GCMV), une unité spécialisée de l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) en charge de la lutte contre les abus sexuels commis au préjudice de mineurs, principalement sous l'angle des infractions liées à la pédopornographie et au tourisme sexuel. "Oncle Xavier" est arrêté sur le territoire français en octobre 2015, après plusieurs mois de cavale. La loi française permet d’enquêter et de juger des Français pour des faits de pédophilie commis en Asie du Sud. "Entre 2012 et actuellement, on est passé de deux dossiers sur lesquels on travaillait à une quinzaine aujourd’hui. Il y a eu cinq interpellations de pédophiles français : trois au Népal et deux en France pour des faits commis à la fois au Népal et en Inde. On est sur une tendance lourde concernant l’aggravation du nombre de détections", explique le policier français.

Extrait de "Népal : la traque des touristes sexuels", un reportage d'"Envoyé spécial".

Vous êtes à nouveau en ligne