VIDEO. Deux hommes et une femme soupçonnés d'appartenir à une cellule jihadiste arrêtés à Albi

A.C. HINET - H. VERGNE / FRANCE 2

Ces trois personnes ont été interpellées vers 6 heures du matin. Selon les premiers éléments de l'enquête, deux des trois suspects étaient revenus depuis peu d'un séjour de trois mois en Syrie.

Ils sont soupçonnés d'appartenir à une cellule jihadiste liée à la Syrie. Deux hommes et une femme ont été interpellés mardi 22 juillet à Albi (Tarn) vers 6 heures du matin, par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), assistée du Raid, unité d'élite de la police, sur commission rogatoire d'un juge antiterroriste parisien.

Selon les premiers éléments de l'enquête, deux des trois suspects sont revenus en avril et en mai d'un séjour de trois mois en Syrie. L'un d'eux est soupçonné d'être un recruteur de candidats au jihad en Syrie. D'après la source policière, leur cellule rayonnait sur Albi et Toulouse (Haute-Garonne) et envisageait de préparer des "actions violentes" en France.

Cazeneuve "déterminé" à éviter les départs en Syrie

Après ces arrestations, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, s'est dit "déterminé" à agir pour empêcher les départs de ressortissants français vers le jihad. Il a également déploré l'augmentation de 56% du nombre des ressortissants français, qu'il évalue à 800 personnes, engagés dans des opérations de ce type. "Il appartient à la justice de poursuivre les enquêtes pour neutraliser ceux qui sont engagés sur le théâtre des opérations", a-t-il ajouté.

Vous êtes à nouveau en ligne