Var : un homme avoue le meurtre de son père disparu depuis le réveillon du 31 décembre

Une battue organisée pour tenter de retrouver le retraité, le 7 janvier 2017.
Une battue organisée pour tenter de retrouver le retraité, le 7 janvier 2017. (RADIOFRANCE/VIOLETTE ARTAUD)

Un homme a avoué le meurtre de son père, disparu le 31 décembre à La Garde (Var). Le suspect écroué n'a pas précisé où se trouvait le corps.

Le fils de Gérard Pardiès, un homme de 77 ans, disparu le soir du 31 décembre, a avoué dimanche 8 septembre avoir tué son père à La Garde (Var), à cause de vieilles rancœurs, rapporte lundi France Bleu Provence. Le suspect a été écroué après ses aveux lors de sa garde à vue.

Le retraité de 77 ans avait disparu en rentrant chez lui à vélo après le réveillon du 31 décembre et un dîner en famille. Une flaque de sang de 2 à 3 litres avait été retrouvée à côté du box où il rangeait habituellement son vélo. Ses proches avaient organisé une battue ce week-end pour tenter de le retrouver.

Des querelles anciennes entre la victime et son fils 

Lors de sa garde à vue, son fils a évoqué des querelles vieilles de onze ans. Depuis la mort de la femme de Gérard Pardiès, les liens entre le père et les enfants s’étaient distendus jusqu’à se rompre. Le 24 décembre, le fils s’était rendu chez son père, mais ayant été mal accueilli, il était reparti très remonté. Il a alors attendu son père le soir de la Saint-Sylvestre. Il l’a roué de coups et jeté son corps dans la voiture. Mais il n’a pas dit où il a caché le corps.