Var : émoi national après la mort d'un maire

FRANCE 2

Jean-Mathieu Michel, maire de Signes (Var) est mort en voulant verbaliser deux jeunes, qui jetaient des gravats. Il a été renversé par leur véhicule. Le conducteur est en garde à vue.

Jean-Mathieu Michel était au service de ses concitoyens depuis 36 ans. Il était maire de Signes, dans le Var. C'est dans l'exercice de ses fonctions qu'il est mort, percuté par une camionnette, dont il venait de surprendre le chauffeur en train de déposer des gravats dans la nature. "Il s'est présenté aux personnes qui étaient en train de décharger les gravats en leur disant : 'Vous êtes en train de salir le territoire de la commune, vous ne devez pas faire ça, vous allez être verbalisés'", raconte Alain Reichardt, premier adjoint au maire de Signes.

La classe politique rend hommage à l'élu

Dans la petite commune, l'incompréhension est immense. Le maire était ici comme un membre de la famille. "Je le connais depuis 45 ans. C'est un ami qui part. Cela fait quand même quelque chose", explique une habitante. Mardi 6 août, la mort de cet élu local choque le monde politique. Gérard Larcher, le président du Sénat, se dit "révolté" et rend hommage à Jean-Mathieu Michel. Pour Éric Ciotti, le maire est mort en "exerçant courageusement sa mission au service des autres".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne