Incendie dans une salle de prière musulmane à Ajaccio, la piste criminelle privilégiée

La salle de prière musulmane incendiée dans le quartier de la Mezzavia, à Ajaccio, en Corse du Sud, le 30 avril 2016. 
La salle de prière musulmane incendiée dans le quartier de la Mezzavia, à Ajaccio, en Corse du Sud, le 30 avril 2016.  (FRANCK ROMBALDI / FTVIASTELLA)

Les lieux ont pris feu vers 4h30 dans la nuit de vendredi à samedi. 

Une salle de prière musulmane a été incendiée dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 avril à Ajaccio, en Corse du Sud, rapporte la préfecture à francetv info. Selon France 3 Corse, la piste criminelle est privilégiée par le parquet, même si aucune hypothèse n'est exclue. 

Le feu a pris vers 4h30 dans cette salle de prière située dans le quartier de Mezzavia. Malgré la mobilisation d'une dizaine d'hommes et de trois véhicules de pompiers, l'édifice a été "largement dégradé" a indiqué à France 3 le procureur de la République d'Ajaccio, Eric Bouilard. Selon les premières constatations, le feu serait parti d'une structure en toile, accolée à l'édifice.

Cazeneuve exprime sa "solidarité"

La salle de prière, située derrière le stade de football de l'équipe du Gazélec d'Ajaccio, est l'une des deux plus grandes de la ville. Ces locaux de 300 m2 abritent l'association des Magrébins de Corse-du-Sud. Ils ont déjà fait l'objet d'actes de vandalisme par le passé.

L'enquête ouverte pour dégradation par incendie a été confiée à la police judiciaire et aux enquêteurs de la sécurité publique.

Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve "exprime sa solidarité aux musulmans de Corse". "Si l'origine criminelle est confirmée, poursuit le ministre, elle donnera lieu à la recherche active des auteurs, qui devront répondre de cet acte inacceptable devant la justice."

Vous êtes à nouveau en ligne