Une intervention du GIGN sur l'autoroute A9 pour stopper une opération "go-fast"

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'autoroute A9 a été coupée une partie de la soirée de lundi au sud de Perpignan après l'intervention du GIGN. Les gendarmes ont voulu intercepter un "go-fast", un groupe de voitures roulant à vive allure qui transporte une cargaison de drogue. Cela a provoqué un accident de la route.

Les gendarmes du GIGN ont été appelés pour intercepter un go-fast, ces voitures chargées de drogues qui roulent à vive allure. Les
trafiquants remontaient d'Espagne sur l'A9 lorsqu'ils ont été pris en chasse
par le GIGN au sud de Perpignan.

Lors de l'intervention, la voiture de gendarmerie décide de percuter la voiture des trafiquants, provoquant un bouchon et un autre accrochage. L'un des conducteurs qui assistait à l'interpellation a pris peur et s'est enfui, poursuivi par les gendarmes qui croyaient avoir affaire à un complice. L'homme s'est légèrement blessé dans sa course.

L'autoroute a été coupée une
partie de la soirée dans le sens Espagne-France avant d'être rouverte. Les trafiquants ont été interpellés, et quelque 600 likos de cannabis ont été saisis. Aucun coup de feu n'a été tiré.

Une opération minutieuse à intercepter

Un go-fast se compose généralement de deux véhicules très puissants ou plus, souvent des 4x4 de grosse cylindrée. Une première voiture joue le rôle "d'ouvreuse" pour détecter les forces de l'ordre, la seconde transporte la cargaison de cannabis. Parfois un troisième véhicule ferme le convoi. L'ensemble du convoi roule à vive allure, communiquant par téléphone portable. 

La vitesse de ces opérations oblige les gendarmes à faire preuve de prudence pour éviter les accidents sur l'autoroute. D'autant plus que les trafiquants n'hésitent pas des manoeuvres dangereuses, comme faire demi-tour sur l'autoroute ou forcer les péages. Quelque 25 membres du GIGN, un hélicoptère et dix voitures sont nécessaires pour intercepter un go-fast sans risques, quitte à provoquer des bouchons ou à simuler des accidents. Objectif : isoler le véhicule qui transporte la drogue, le percuter et l'immobiliser. 

Cette année, une dizaine de go-fast ont été arrêtés. Mais il y aurait chaque nuit, selon un spécialiste de la lutte anti-drogue, un go-fast qui remonte l'A9 ou l'A10 depuis l'Espagne vers les grandes villes françaises. Au total, les douanes françaises ont saisi 19 tonnes de cannabis en 2012, au cours de 25 opérations.

Vous êtes à nouveau en ligne