Une gigantesque arnaque sur Internet stoppée par les gendarmes du Gard

Une femme utilise un ordinateur. Photo d\'illustration.
Une femme utilise un ordinateur. Photo d'illustration. (ISSOUF SANOGO / AFP)

Dix personnes ont été interpellées par les gendarmes du Gard, soupçonnés d'avoir arnaqué un millier de personnes dans toute l'Europe sur Internet.

Une arnaque sur Internet, qui a fait un millier de victimes dans toute l'Europe, a pu être mise au jour et stoppée par les gendarmes du Gard, rapporte mardi 15 septembre France Bleu Gard Lozère. Une enquête de trois ans vient d'aboutir à l'interpellation de 10 personnes ce dimanche.

En tout, 198 plaintes ont été déposées pour un préjudice de 200 000 euros. Mais les enquêteurs estiment qu'il y a eu un millier de victimes pour un préjudice total de 1,9 million d'euros.

Des produits jamais envoyés

L'escroquerie portait sur différents produits vendus par internet : bois de chauffage, location de matériels, chalets pour les vacances. Il pouvait également s'agir d'escroquerie amoureuse. De multiples sites internet avaient été créés, des annonces étaient également déposées sur des sites spécialisés. Les escrocs se faisaient payer, souvent des petites sommes, sans jamais envoyer de produit. L'argent récolté transitait par de nombreux comptes avant d’atterrir au Bénin ou à Malte, de quoi rendre difficile l'identification des bénéficiaires.

La section de recherche de la gendarmerie de Nîmes a finalement identifié des "petites mains" à la manœuvre. Dix personnes ont été interpellées dans toute la France dimanche dernier. Ces hommes et ces femmes, majoritairement sans casier, recevaient entre 10 et 30% des sommes obtenues frauduleusement. Elles sont convoquées au tribunal correctionnel de Nîmes début janvier pour "escroquerie et association de malfaiteurs" et encourent cinq ans de prison et 375 000 euros d'amende. Un second volet de l'enquête a été ouvert par les gendarmes nîmois pour "blanchiment d'argent".

Vous êtes à nouveau en ligne