Un prêtre mis en examen pour avoir agressé sexuellement des adolescents

(Maxppp)

L'ecclésiastique, âgé de 38 ans, a reconnu les faits : des "caresses appuyées" sur trois adolescents. Le curé de Fressenneville (Somme) a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire.

Le prêtre, qui exerçait jusqu'alors
dans la paroisse de Fressenneville, a été arrêté mercredi matin, après qu'une
de ses victimes, désormais, majeure, a déposé plainte au commissariat d'Amiens.

Au cours de sa garde à vue, l'abbé a reconnu les faits : des agressions
sexuelles sur trois adolescents, en 2004-2005 et 2010-2011. C'est au moment où le prêtre
s'en est pris à son petit frère de 15 ans, qu'il a masturbé, que le jeune
majeur s'est décidé à parler.

Pour le défenseur du prêtre, il
s'agit de "relations d'amitié, d'affection, qui malheureusement ont
débouché sur des faits de nature sexuelle".
Me Guillaume Demarcq
affirme que son client "ne prend conscience que maintenant de la
souffrance"
causée par ses actes présumés. Des "caresses
appuyées",
pour les faits les plus graves.

Le prêtre, âgé de 38 ans, a été mis
en examen pour agressions sexuelles sur mineurs par personne abusant de
l'autorité conférée par sa fonction. Il a été remis en liberté contre l'avis du
parquet qui avait requis l'incarcération. L'ecclésiastique n'a plus le droit de
résider dans la région, de fréquenter des mineurs et d'exercer une activité
cultuelle. Il est également astreint à une obligation de soins.