Pas-de-Calais : un poissonnier se travestit et s'exhibe dans sa vitrine

Pour expliquer son geste, le poissonnier a évoqué \"la pression du chiffre, les fêtes de fin d\'année, beaucoup de commandes\".
Pour expliquer son geste, le poissonnier a évoqué "la pression du chiffre, les fêtes de fin d'année, beaucoup de commandes". (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)

Le commerçant d'Auchel a été convoqué devant le tribunal correctionnel de Béthune.

En découvrant la scène, les policiers "sont tombés des nues", selon une source des forces de l'ordre. Alertés par des passants, ils se sont retrouvés mardi 16 décembre nez à nez avec un poissonnier d'Auchel (Pas-de-Calais) en train de s'exhiber dans la vitrine de son commerce, commme le racontent nos confrères de France 3 Nord Pas-de-Calais. 

Passablement éméché, le commerçant de 48 ans, coiffé d'une perruque, habillé d'une guêpière avec des seins en mousse et des bas résilles, exhibait "ses attributs" pendant la pause déjeuner. Contrôlé à plus de 1,5 gramme d'alcool dans le sang, l'homme, "qui aime se travestir", a été placé en cellule de dégrisement avant d'être entendu.

"La pression du chiffre"

"Il ne s'est pas rendu compte qu'il se trouvait dans son étal, il pensait être dans son bureau", a expliqué la source policière. Lors de son audition, ce poissonnier, qui avait ouvert son commerce une semaine auparavant, a invoqué, penaud, "la pression du chiffre, les fêtes de fin d'année, beaucoup de commandes", semblant décrire dans ses agissements un "dérivatif".
 
L'homme a été convoqué devant le tribunal correctionnel de Béthune le 13 février. L'exhibition sexuelle est punie en théorie jusqu'à un an de prison et 15 000 euros d'amende. Mais la peine devrait être nettement moins lourde, le poissonnier ayant accepté une procédure de plaider-coupable.