DIRECT. L'homme arrêté à Anvers après avoir tenté de foncer sur la foule n'est pas Français mais Tunisien

(TAMARA VAN HASSELT / BELGA MAG)

Des armes ont été retrouvées dans le véhicule de cet homme, résident à Lens, qui était connu des services de police mais pas fiché S. Il se trouvait en état d'ébriété.

Le conducteur d'un véhicule a été arrêté par la police à Anvers (Belgique), jeudi 23 mars, après avoir tenté de s'engager à vive allure dans une rue commerçante et de foncer sur la foule, annonce la police belge. Il n'a fait aucun blessé. Des policiers et des militaires ont été déployés en renfort dans la ville.

Le suspect arrêté à Anvers est un Tunisien vivant en France. Selon des sources proches du dossier jointes par franceinfo, l'homme est titulaire d'une carte de résident français, mais ce n'est pas sa nationalité, contrairement à ce qu'à affirmé le parquet fédéral belge. Il vit à Lens, dans le Pas-de-Calais. 

Connu de la police. Selon des sources proche du dossier, l'homme interpellé est défavorablement connu des services de police pour des délits de droit commun. Il n'est, en revanche, pas fiché S. Lors de son arrestation, il était alcoolisé.

 Des armes découvertes dans son véhicule. Le parquet fédéral belge affirme que des armes blanches et un fusil anti-émeute ont été découverts dans le véhicule intercepté. Selon des sources proches du dossier, un bidon contenant "un produit encore indéterminé", a également été retrouvé, ainsi que des stupéfiants.

Des piétons en danger, mais aucun blessé n'a été évoqué. "Le véhicule roulait à grande vitesse sur le Meir [une rue piétonne très fréquentée par les touristes], donc les gens devaient sauter sur le côté", a déclaré le chef de la police d'Anvers, Serge Muyters, lors d'un point presse.

Vous êtes à nouveau en ligne