Un commerçant marseillais tué à l'arme blanche

(Maxppp)

Un commerçant de 50 ans est décédé vendredi soir à Marseille. Il a été agressé l'arme blanche dans sa boutique du 4e arrondissement. Selon les premiers éléments de l'enquête, il s'agirait d'un braquage qui aurait mal tourné. La violence envers les petits commerçants est de plus en plus fréquente dans la ville qui vient pourtant d'enregistrer le renfort de 205 policiers supplémentaires.

Ce sont deux clients de ce
magasin presse – boutique de jeux qui ont découvert le corps du commerçant vers
19 heures. Ils ont également aperçu un homme encapuchonné derrière la caisse.
"Les deux clients prennent peur, se réfugient dans une boutique à côté et préviennent
la police"
, explique le procureur de la République de Marseille Jacques
Dallest.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le gérant
est mort après avoir été frappé de plusieurs coups de couteau. "On est vraisemblablement
dans un vol à main armée qui a mal tourné puisqu'il semblerait que le tiroir
caisse a été ouvert"
détaille le procureur.

Un butin de quelques dizaines d'euros

Jacques Dallest déplore également ce
"phénomène trop fréquent ici de vols à main armée" souvent
pour des butins dérisoires. En effet, le butin du braquage s'élève, selon les premières estimations, à quelques dizaines d'euros et des jeux de grattage. "Les buralistes, les magasins de presse,
les bijouterie sont souvent victimes de ce genre de faits"
, explique
le parquet. 

"La preuve que l'on n'hésite plus aujourd'hui, dans le quotidien des braqueurs, à tuer pour une somme dérisoire" (Caroline Pozmentier, adjointe au maire de Marseille)

Le ministère de l'Intérieur a "fermement" condamné ce meurtre. Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère a expliqué que "ce nouvel homicide
ne fait que renforcer la détermination de Manuel Valls, des services de police
et de gendarmerie, à combattre sans relâche toutes les formes
de violence à Marseille comme sur l'ensemble du territoire"
.

 

Vous êtes à nouveau en ligne