Un an après l'attaque à la voiture-bélier de Sept-Sorts : "Je culpabiliserai toute ma vie", confie la mère de deux victimes

L\'attaque à la voiture-bélier de la pizzeria de Sept-Sorts, le 14 août 2017, a fait un mort et de nombreux blessés.
L'attaque à la voiture-bélier de la pizzeria de Sept-Sorts, le 14 août 2017, a fait un mort et de nombreux blessés. (ALEXANDRE ARLOT / MAXPPP)

"Il n'y a pas un jour qui passe sans que je revive cette scène d'horreur", témoigne la mère de famille sur France bleu Paris. Il y a un an, l'attaque à la voiture-bélier d'une pizzeria a tué sa fille de 13 ans et gravement blessé son fils de 4 ans.

"Toute ma vie, je culpabiliserai", témoigne sur France Bleu Paris mardi 14 août Betty, la mère d'Angela. Cette adolescente de 13 ans est morte le 14 août 2017 dans une attaque à la voiture-bélier contre une pizzeria de Sept-Sorts (Seine-et-Marne). David Patterson, 32 ans, a foncé avec sa voiture dans la terrasse de l'établissement, tuant la jeune fille et blessant grièvement son petit frère de 4 ans ainsi que son père. "La vie s'est arrêtée ce jour-là", témoigne la maman.

J'aimerais tellement revenir en arrièreBetty, la mère des deux enfantsà France Bleu Paris.

"Le seul regret que j'ai, c'est de ne pas avoir réussi à protéger ma fille, affirme-t-elle. Il n'y a pas un jour qui passe sans que je revive cette scène d'horreur". Pour autant, elle reste forte pour ses deux autres fils : "Je tiens mon rôle de maman. On tient le coup, on n'a pas le choix." Un rassemblement est organisé mardi 14 août à 19 heures, en mémoire de l'adolescente, devant le restaurant. "La seule chose que je voudrais, c'est faire vivre la mémoire de ma fille", explique-t-elle.

Pour la maman d'Angela, c'est un moment difficile mais important. "Ce que je veux, dit-elle, c'est que ma fille reste vivante dans les souvenirs. Peu importe la manière, je veux qu'elle reste vivante." Ce qui l'inquiète, c'est le procès, qu'elle espère pour 2019 ou 2020. "Je redoute la confrontation. Jamais je n'oublierai le regard de cet homme quand il a foncé sur nous. Il souriait. Il était tellement déterminé à tout faucher devant lui." Elle ajoute : "ll a bien vu qu'il y avait des enfants. Il a bien vu que j'étais attablée avec ma famille, avec mes trois enfants. Bien sûr que c'était un geste délibéré !"

Vous êtes à nouveau en ligne