Tweets homophobes contre un élu parisien : les auteurs condamnés à deux et quatre mois de prison avec sursis

Ian Brossat, lors du Conseil de Paris, le 5 avril 2014. (Photo d\'illustration)
Ian Brossat, lors du Conseil de Paris, le 5 avril 2014. (Photo d'illustration) (JOEL SAGET / AFP)

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné à deux et quatre mois de prison avec sursis les auteurs de tweets homophobes visant Ian Brossat, élu adjoint PCF à la mairie de Paris.

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné, mercredi 22 février, deux auteurs de tweets homophobes contre Ian Brossat, adjoint PCF à la mairie de Paris. Les condamnations sont de deux et quatre mois de prison avec sursis.

"C'est une victoire pour tous ceux qui sont confrontés à l'homophobie", a réagi l'élu sur son compte Twitter. Ian Brossat avait porté plainte après avoir été visé par des tweets orduriers sous pseudonymes en 2015. Les comptes de ces utilisateurs avaient été fermés par le réseau social.

Seul l'un des prévenus s'était présenté le mois dernier devant le tribunal correctionnel de Paris. À la barre, cet homme de 36 ans avait plaidé "l'immaturité et la bêtise".