VIDEO. La police belge toujours à la recherche du cerveau présumé des attentats

France 2

Après les attentats déjoués en Belgique, jeudi 15 janvier, la police est toujours aux trousses d'Abdelhamid Abaaoud, chef présumé du groupe jihadiste démantelé.

Toutes les forces de la police belge sont à ses trousses. Abdelhamid Abaaoud, 27 ans, serait le cerveau des attentats déjoués en Belgique lors de l'opération antiterroriste menée jeudi 15 janvier. Il aurait donné par téléphone l'ordre de commettre des attentats sur le sol belge. Une conversation interceptée par la police, qui a immédiatement déclenché l'opération. Treize personnes ont été arrêtées, cinq sont encore en garde à vue dimanche 18 janvier.
 
Mais Abdelhamid Abaaoud court toujours. Il aurait rejoint la Syrie en janvier 2014, avant de se rendre récemment en Grèce. "L'homme que nous recherchions n'a pas été interpellé hier en Grèce. Mais l'enquête continue activement et j'espère que nous réussirons à l'arrêter", commente Koen Geens, ministre belge de la Justice.
 
Il recrutait sur Internet
 
Abdelhamid Abaaoud s'était fait connaître en février 2014 en mettant en scène des atrocités publiées sur Internet. Sur le Web, il postait régulièrement des vidéos appelant les jeunes au jihad. Il a même recruté son petit frère qu'il a fait poser, une arme à la main, alors qu'il était âgé de 13 ans. Ces derniers mois, il s'était fait plus discret sur les réseaux sociaux.
Des perquisitions ont eu lieu dimanche dans la matinée dans un quartier populaire de Bruxelles, où il a grandi avant de rejoindre Daesh.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne