Tuerie du Musée juif de Bruxelles : un suspect français arrêté à Marseille

Des personnes déposent des gerbes devant l\'entrée du Musée juif, le 25 mai 2014 à Bruxelles.
Des personnes déposent des gerbes devant l'entrée du Musée juif, le 25 mai 2014 à Bruxelles. (DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le suspect est soupçonné de s'être rendu en Syrie auprès de jihadistes.

Un Français suspecté d'avoir participé à la tuerie du musée juif de Bruxelles a été arrêté vendredi 30 mai à Marseille, selon des proches de l'enquête. L'homme est soupçonné de s'être rendu en Syrie auprès de jihadistes.

> DIRECT. Retrouvez les dernières informations concernant cette arrestation

Selon la même source, le suspect avait une Kalachnikov et un revolver du type de ceux utilisés samedi 24 mai à Bruxelles lors de l'attaque qui a fait quatre morts, un couple d'Israéliens, une bénévole française et un employé belge.

Selon les informations d'Audrey Goutard pour France 2, l'homme a été interpellé par les douanes à Marseille, à la gare routière Saint-Charles, alors qu'il se trouvait dans un autocar en provenance d'Amsterdam via Bruxelles. Il portait la même casquette et les mêmes chaussures que l'homme aperçu sur les images de vidéosurveillance du musée bruxellois. Il était également en possession d'une mini-caméra de type Go-Pro.

Un homme fiché auprès de la DGSI


Ce Français de 29 ans originaire de Roubaix (Nord) est soupçonné, selon une source proche de l'enquête, de s'être rendu en Syrie en 2013 auprès de jihadistes. Il était fiché pour ces raisons par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI)

Remis vendredi aux agents de la DGSI, il a été placé en garde à vue notamment pour assassinat et tentative d'assassinat en lien avec une entreprise terroriste. Sa garde à vue, qui a commencé vendredi à la mi-journée, peut durer 96 heures, c'est-à-dire jusqu'à mardi, voire 144 heures, jusqu'à jeudi, si les enquêteurs devaient invoquer une menace terroriste imminente.

Vous êtes à nouveau en ligne