Prise d'otage de quatre Français en Syrie : un juge français s'est rendu en Belgique pour interroger Mehdi Nemmouche

Croquis d\'audience de Mehdi Nemmouche, le 26 juin 2014 à Versailles.
Croquis d'audience de Mehdi Nemmouche, le 26 juin 2014 à Versailles. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)

Mehdi Nemmouche, l'auteur de la tuerie au musée juif de Bruxelles, a été entendu jeudi 5 juillet par un juge français au sujet de son rôle dans la prise en otage de quatre journalistes français en Syrie en juin 2013.

Un juge français s'est rendu en Belgique jeudi 5 juillet afin d'interroger Mehdi Nemmouche, auteur de la fusillade au musée juif de Bruxelles, sur l'enlèvement de quatre journalistes français en Syrie, en juin 2013 a appris franceinfo auprès de son avocat Me Francis Vuillemin, confirmant une information d'Europe1.

L'audition, menée par un juge belge, mais au cours de laquelle un juge français a pu poser une soixantaine de questions à Mehdi Nemmouche, a duré environ trois-quarts d'heure. Le Français a opposé son droit au silence.

Les quatre journalistes, Edouard Elias, Didier François, Nicolas Hénin et Pierre Torres, parties civiles dans ce dossier, avaient été retenus en otage entre juin 2013 et avril 2014. Ils ont ensuite affirmé avoir reconnu en Mehdi Nemmouche l'un de leurs geôliers à Alep.

Mehdi Nemmouche avait été présenté à un juge à Paris en novembre 2017, et mis en examen dans ce dossier pour "enlèvement et séquestration en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle". Il n'avait alors fait aucune déclaration.

Le jihadiste doit être jugé devant la cour d'assises de Bruxelles pour la tuerie du Musée juif de la capitale belge, au cours de laquelle il a fait quatre morts, le 24 mai 2014. Son procès doit avoir lieu fin 2018 ou début 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne