Trois personnes ont été tuées lors d'une fusillade à Marseille

Des enquêteurs travaillent sur la scène de la fusillade qui a coûté la vie à trois personnes, samedi 2 avril 2016, dans la cité Brassens à Marseille (Bouches-du-Rhône).
Des enquêteurs travaillent sur la scène de la fusillade qui a coûté la vie à trois personnes, samedi 2 avril 2016, dans la cité Brassens à Marseille (Bouches-du-Rhône). (BORIS HORVAT / AFP)

Il s'agirait d'un règlement de comptes, selon les premiers éléments de l'enquête.

Trois hommes ont été tués par balles vers 22h30, samedi 2 avril, au cours d'une fusillade à la cité Bassens dans les quartiers nord de Marseille. Trois autres personnes ont été légèrement blessées, alors que les premiers éléments de l'enquête suggère un nouveau règlement de comptes. En effet, le drame s'est déroulé au pied dans une cité réputée pour être un point de rendez-vous entre dealers et clients.

Pour l'heure, les circonstances exactes de la fusillade ne sont pas connues, pas plus que les armes utilisées. Mais selon BFMTV, les tireurs ont poursuivi leurs victimes jusque dans une épicerie voisine. Le procureur adjoint de la République de Marseille confirme en effet que deux personnes ont été retrouvées mortes "dans une alimentation de nuit", au micro de France Info.

"La République rattrapera les auteurs de ces crimes"

Le préfet de police a rejoint les enquêteurs sur les lieux du drame. Quant au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, il a réaffirmé dans la nuit "la détermination absolue du gouvernement à éradiquer la criminalité organisée, alors qu'une fusillade a provoqué le décès de trois personnes". Avant d'assurer, dans le même communiqué, que "la République rattrapera et jugera les auteurs de ces crimes".

Depuis le début de l'année, au moins huit personnes sont mortes par balle en pleine rue à Marseille. "C'est dramatique et désespérant", a réagi la maire du huitième secteur de la ville, la sénatrice socialiste Samia Ghali. "Ça ne donne pas beaucoup d'espoir pour les générations à venir. Il y a un vrai travail de fond à faire." En 2015, presque tous les types de délinquance ont baissé en 2015, mais le nombre d'homicides, lui, a sensiblement augmenté : 17 personnes sont mortes en 2013, 18 en 2014 et 19 en 2015.

Vous êtes à nouveau en ligne