Trois morts dans un probable règlement de comptes à Marseille

(Deux autres règlements de comptes ont fait deux victimes ce mois ci à Marseille, ici près de la Busserine mi-mars © MaxPPP)

La fusillade qui a fait aussi trois blessés s'est produite en fin de soirée samedi dans une cité du 15e arrondissement, des quartiers nord de Marseille.

Trois hommes ont été abattus, probablement par de tirs de pistolet automatique. C'est la cité Bassens du 15e arrondissement de Marseille qui a été le théâtre de ces violences samedi soir. Le pronostic vital des trois blessés, âgés de 18,23 et 36 ans ne serait pas engagé.

Le procureur adjoint de la République de Marseille, André Ribes, a précisé qu'"une personne est décédée sur la voie publique et les deux autres dans une alimentation de nuit'

"Les mobiles ne sont pas connus, on ne privilégie aucune hypothèse et on n'en oubliera aucune non plus" : le procureur adjoint de la République de Marseille, André Ribes
--'--
--'--

Les trois témoins blessés ont été atteints aux mains et aux jambes, selon le procureur adjoint de la République de Marseille.

Des trafics "déstabilisés" par la police

D'après les premiers éléments de l'enquête, le probable règlement de comptes s'est déroulé dans la cité, un groupe d'immeubles de quatre étages, proche d'un lieu connu pour être un point de rendez-vous entre dealers de drogue et clients. Pour le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Laurent Nunez, "les règlements de comptes ne doivent pas occulter les excellents résultats des actions des forces de l'ordre pour lutter contre la drogue et les armes".  

"Ces règlements de comptes sont aussi souvent les conséquences des actions que nous menons parce qu'on déstabilise des territoires, on suscite des convoitises avec des équipes qui veulent reprendre du terrain, ça explique parfois ces affrontements"

"Depuis janvier 2016, les saisies d'armes ont augmenté de 52% à Marseille" : Laurent Nunez, préfet de police des Bouches-du-Rhône
--'--
--'--

Le très lourd bilan de la fusillade samedi soir à Marseille porte à au moins huit le nombre de victimes par balles sur la ville et ses environs depuis le début de l'année 2016.

Vous êtes à nouveau en ligne