Trafic de cigarettes : un docker marseillais interpellé, 550 cartouches et de l'argent liquide saisis

Marseille, dans les Bouches-du-Rhône.
Marseille, dans les Bouches-du-Rhône. (GOOGLE MAPS)

Les cartouches, revendues 50 euros sur le marché aux puces, sont des cigarettes de contrebande qui proviennent du Maghreb. 

Un docker du port de Marseille ainsi que deux autres suspects sont jugés en comparution immédiate ce lundi pour trafic de cigarettes, a appris franceinfo de sources policières, confirmant une information de La Provence. Vendredi, les policiers de la cellule de lutte contre le trafic de cigarettes, rattachée au commissariat Nord de Marseille, ont interpellé ce docker alors qu’il déchargeait 550 cartouches de cigarettes d’une fourgonnette. Deux autres suspects ont également été interpellés, dont un vendeur du marché aux puces, bien connu des policiers.

La marchandise évaluée à 27 500 euros

La valeur de la marchandise saisie est évaluée à 27 500 euros. Par ailleurs, 3 900 euros en liquide ont également été découverts dans la camionnette. Les cartouches, revendues 50 euros sur le marché aux puces, sont des cigarettes de contrebande qui proviennent du Maghreb. Le commissaire Patrick Longuet, à la tête de la division Nord de Marseille, explique à franceinfo que les trafiquants de cigarettes s’organisent comme les trafiquants de stupéfiants, avec des territoires délimités. La stratégie des policiers consiste à harceler les vendeurs à la sauvette, comme ils le font avec les points de vente de stupéfiants.

6 000 cartouches saisies depui mai 2019

Le commissaire ajoute que sa cellule de lutte contre le trafic de cigarettes pourra bientôt verbaliser les acheteurs, à hauteur de 135 euros. Depuis sa création fin mai 2019, dans ce haut-lieu du trafic de cigarettes de contrebande, cette cellule spécialisée, composée de cinq policiers, a déjà saisi plus de 6 000 cartouches pour un montant de 300 000 euros à la revente et a procédé à une soixantaine d’interpellations.

Vous êtes à nouveau en ligne