VIDEO. L'association "Perle d'Espoir" est soupçonnée de financer le jihad

France 3

La justice s'intéresse de très près à une association humanitaire, "Perle d'Espoir", très active auprès des peuples palestinien et syrien. L'association est mise en doute au niveau de son système de financement.

Venir en aide aux enfants palestiniens et syriens, telle est la mission affichée de l'association "Perle d'Espoir". Pourtant, la présidente est mise en examen, sous contrôle judiciaire. Pour sa défense, elle a pu démontrer que des médicaments et du matériel médical avaient bien été acheminés en Syrie et en Palestine.
 
En revanche, le second dirigeant mis en examen, âgé de 22 ans, a été écroué. Il aurait remis d'importantes sommes d'argent provenant de l'association à des groupes islamistes avant de partir combattre en Syrie.

Faire la guerre sous couvert d'humanitaire

L'association lançait des appels aux dons via les réseaux sociaux et aux abords des mosquées franciliennes. Des sommes censées aider les enfants palestiniens et syriens.
 
Faire la guerre sous couvert d'humanitaire serait une méthode, selon les services de renseignements, fréquemment employée par des groupes terroristes.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne