VIDEO. "13h15". L'imprimerie de Michel Catalano était en miettes après l'assaut du GIGN le 9 janvier 2015

Les frères Kouachi, auteurs de l’attentat contre "Charlie Hebdo" commis le 7 janvier 2015, s’étaient réfugiés deux jours plus tard dans l’imprimerie de Michel Catalano en Seine-et-Marne. Elle a été presque entièrement détruite lors de l’assaut du GIGN lancé contre les assassins… Extrait de "13h15 le samedi" du 1er octobre.

Le 9 janvier 2015 au matin, Michel Catalano voit surgir les frères Kouachi à travers les arbres plantés devant son imprimerie de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne). Le chef d’entreprise, pris en otage par les auteurs de l’attentat contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo commis deux jours plus tôt, les a fait arracher car il ne les supportait plus…

Quand les assassins en fuite montent à l’étage de l’imprimerie par un escalier de fer qu’il a aussi fait enlever, Michel Catalano ordonne à son jeune employé Lilian Repère de se cacher sous un évier. Pour faire diversion, il se sacrifie et va au-devant des terroristes. Il parle avec eux, les soigne et leur offre du café avant d'être libéré après un peu plus d’une heure. Lilian restera caché sous un évier pendant huit heures… jusqu’à l’assaut du GIGN.

"A l’intérieur, tout était brisé..."

Sa femme Véronique témoigne aujourd’hui de l’état dans lequel ils ont retrouvé l’imprimerie : "Quand les forces de l’ordre nous ont rendu le bâtiment au bout d’un mois, cela a été le coup de massue. A l’intérieur, tout était brisé. Les explosions avaient soufflé les machines et les stocks. Tout était en miettes…"

"Il y avait deux trous béants dans l’atelier et de l’eau rentrait, poursuit-elle. Il y a même eu une période de neige à cette époque. Le peu qui avait été épargné par les déflagrations a donc été mouillé…" Le couple Catalano s’est occupé seul de déblayer les gravats avant de reconstruire, rénover et inaugurer leur imprimerie (vidéo) où la cavale des assassins de Charlie Hebdo s’est achevée en fin d’après-midi, ce 9 janvier 2015.

Vous êtes à nouveau en ligne