VIDEO. "13h15". 13-Novembre : "Je ne veux pas que le Bataclan m'empêche de vivre"

Sophie est une jeune femme qui a pu s’échapper du Bataclan pendant l’attaque terroriste du 13 novembre 2015. Dès le lendemain, il a été important pour elle de continuer "à faire un maximum de choses comme avant". Comme avant cette soirée d’épouvante… Extrait de "13h15 le samedi" du 12 novembre.

Sophie est une des rescapées de l’attaque terroriste du 13 novembre 2015 au Bataclan. Elle met depuis toute son énergie à retrouver sa vie d’avant cette nuit d’horreur. "Je ne veux pas que le Bataclan m’empêche de vivre, et cela a été important dès le lendemain", explique aujourd’hui la jeune femme qui ne montre pas son visage à la caméra.

Elle a mis deux mois avant de pouvoir retourner au cinéma : "Il a fallu que je m’accroche à mon siège pour ne pas sortir pendant le film en me disant de ne pas partir. Je me suis un peu rééduquée au fur et à mesure… Il y a trop de gens qui ne sont plus là. Ils ne peuvent plus vivre. Moi, je peux, et je continue à faire un maximum de choses comme avant." 

"Je suis peut-être encore un peu plus libre"

Sophie dit être "contente que le Bataclan n’aie pas changé, ou pas beaucoup" en précisant : "C’est une victoire énorme pour moi et un gros doigt d’honneur à ces mecs qui nous ont tiré dessus et qui n’ont pas envie qu’on s’amuse et qu'on vive comme on le veut."

"Ils n’ont particulièrement pas envie que les femmes vivent comme elles vivent. Je suis toujours aussi indépendante, féministe et fondamentalement libre. Et je suis peut-être encore un peu plus libre grâce au Bataclan", affirme la jeune femme un an après l’attaque contre la salle de spectacle parisienne.

Vous êtes à nouveau en ligne