Terrorisme : un projet téléguidé

France 2

Rachid Kassim, djihadiste originaire de Roanne (Loire) apparaît dans l'ombre de l'attentat déjoué de Notre-Dame à Paris. Il vit aujourd'hui en zone irako-syrienne. Comment organise t-il sa propagande ?

C'est un visage bien connu des services de renseignement : Rachid Kassim.
Un français recruteur de l'Organisation État islamique qui agit depuis la Syrie.
L'homme était en contact avec les femmes terroristes de la voiture aux bonbonnes de gaz.
Il pourrait même être leur donneur d'ordre. 

"Il cherchait à appâter les jeunes"

Le djihadiste de 29 ans a grandi ici, dans une banlieue de Roanne. Un animateur de centre social longtemps sans histoires.
Il y a environ 5 ans, l'homme se radicalise. Il est aperçu à plusieurs reprises dans cette mosquée, et son comportement alerte les fidèles.
"Il recherchait un peu à appâter les jeunes", explique Abdennour Bentoumi, responsable de la mosquée de Roanne.
Un an plus, tard, l'homme quitte la France pour l'Égypte. Il disparaît des radars et ne refait surface qu'en 2016, dans une vidéo de propagande où il se félicite des attentats de Nice.
Depuis l'arrestation des trois femmes, Rachid Kassim a repris la parole. Sur une messagerie, il glorifie leurs actions.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne