VIDEO. Comment Sid Ahmed Ghlam a-t-il pu se procurer un téléphone en prison ?

FRANCE 2

Deux puces ont été découvertes dans la cellule de l'homme, soupçonné d'avoir assassiné Aurélie Châtelain lors d'une tentative d'attentat à Villejuif. 

Sid Ahmed Ghlam a-t-il réussi à se procurer un téléphone portable en prison et à communiquer avec l'extérieur ? La police s'interroge. L'homme de 25 ans est suspecté d'avoir planifié un attentat contre une église de Villejuif en avril 2015. Il est également le principal suspect du meurtre d'Aurélie Châtelain, 32 ans. Son profil de jihadiste présumé laisse supposer une surveillance particulière. Pourtant, selon l'administration pénitentiaire, il n'était pas placé à l'isolement.

Transferé à Beauvais

Le 20 novembre 2015, une semaine après les attentats de Paris, les gardiens de la prison de Fresnes (Val-de-Marne) découvrent une puce de téléphone dans sa cellule. À l'intérieur : la trace de centaines d'appels à des individus dont la plupart sont des jihadistes partis en Syrie. Une autre fouille effectuée par des policiers permettra la découverte d'une puce neuve. Il est alors transféré dans la prison de Beauvais, en Picardie, plus sécurisée.

Les documents découverts ont été transmis aux services de renseignement pour être décryptés. Aucun lien ne serait établi entre les conversations et les attentats du 13 novembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne