Saint-Étienne-du-Rouvray : retour sur le martyre du père Hamel

France 2

Il y a un an, le père Hamel était égorgé en pleine messe par deux jihadistes. Une onde de choc qui reste gravée dans les mémoires.

Le 26 juillet 2016, Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) va être le théâtre d'une attaque sordide. Il est 9h25. Deux terroristes pénètrent dans une église de la ville. À l'intérieur, ils s'en prennent au père Jacques Hamel, âgé de 86 ans. "Ils sont venus le chercher pour le mettre à genoux devant l'autel", raconte Janine Coponet, rescapée de l'attaque. Le prêtre est poignardé puis égorgé par les deux assaillants. Guy Coponet, autre rescapé, est également blessé : "Il m'a obligé à filmer le père Jacques quand il était par terre".

Vers une béatification

Vingt minutes après le début de l'attaque, la BRI intervient. Les deux terroristes sont abattus. Ils portaient de fausses ceintures d'explosifs. Très vite, leur identité est dévoilée. Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean font l'objet d'une fiche S. Douze jours après l'attentat de Nice, l'émotion est immense dans toute la France. À Rouen (Seine-Maritime), des milliers de personnes sont présentes aux obsèques du père Hamel. Il devrait être béatifié par l'Église.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne