Saint-Étienne-du-Rouvray : hommage et émotion

Cette vidéo n'est plus disponible

Un an après l'assassinat du Père Hamel par deux terroristes, une messe se tenait ce mercredi 26 juillet au matin en présence d'Emmanuel Macron à l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). 

Dans l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), c'est le silence du souvenir qui régnait en maître ce mercredi 26 juillet au matin. Il est 9 h précises. Il y a un an tout juste, le père Jacques Hamel était assassiné ici, devant l'autel de l'église, par deux terroristes. L'archevêque de Rouen célèbre la messe et dresse ce constat : "Non, la haine n'a pas triomphé, et elle ne triomphera pas". Des propos appuyés par le chef de l'État : "Les deux terroristes ont certainement cru semer parmi les catholiques de France la soif de vengeance et de représailles. Ils ont échoué."

"Les religions ce n’est pas ça. Et l'Islam ce n’est pas ça"

À l'extérieur de la petite église, un écran géant est installé. Côte à côte, musulmans et catholiques tirent ensemble un enseignement de l'attentat. "On ne demande que la paix, et on peut vivre ensemble, qu'on soit chrétiens musulmans, juifs, n'importe quelle religion. Les religions ce n’est pas ça. Et l'Islam ce n’est pas ça", confie une musulmane. À quelques mètres de là, une stèle en hommage au prêtre, où la Déclaration des droits de l'Homme est gravée. Le Père Hamel devrait être prochainement béatifié par le Vatican.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne