Les idées claires : le terrorisme n'est-il qu'islamiste ?

Les attentats islamistes constituent-ils la seule menace terroriste en Europe ? C'est la question au cœur des Idées Claires, notre programme hebdomadaire produit par France Culture et franceinfo destiné à lutter contre les désordres de l'information, des fake news aux idées reçues.

Le 19 février 2020, un homme de 43 a ouvert le feu en Allemagne sur plusieurs bars à chicha fréquentés par la communauté kurde, faisant neuf victimes. Le 9 octobre 2019, à Halle-sur-Saale, un autre Allemand a visé une synagogue puis un restaurant turc. Bilan de cette attaque : deux morts. 

Ces deux attaques terroristes ont été perpétrées par deux hommes se revendiquant de l'extrême-droite et ouvertement xénophobes. Pourtant, lors de plusieurs autres attaques sur le sol européen, certains médias et responsables politiques n'ont pas attendu d'en savoir plus pour spéculer sur les motivations de l'assaillant. Une seule alternative est souvent proposée : le jihadiste ou le déséquilibré au profil psychiatrique trouble.

Le terrorisme est un mode d'action violente, pas une idéologie. Ce mode d'action se fait au nom d'un projet politique, qu'il soit islamiste ou d'extrême-droite.

Mais à partir de quand peut-on employer le terme "terroriste" ? Le terrorisme d'extrême-droite a-t-il été sous-estimé ? Nous avons posé nos questions à Cyrille Bret, professeur à Sciences Po Paris.

>> Écoutez et abonnez-vous au podcast

Vous êtes à nouveau en ligne