Fusillade de Las Vegas : la revendication par l'État islamique remise en question

France 3

L'État islamique a revendiqué l'attaque dévastatrice qui a fait 58 morts et des centaines de blessés à Las Vegas le 1er octobre dernier. L'information est remise en question par le FBI et la presse américaine.

L'attaque meurtrière qui a frappé les spectateurs d'un concert à Las Vegas (Nevada, États-Unis) le 1er octobre dernier a été revendiquée par l'État islamique. Dans son discours, Donald Trump ne l'a pas mentionné. Sur place, Loïc Pialat fait le point sur la situation au lendemain de la fusillade. "L'information a été transmise par l'organe de propagande de l'État islamique qui présente le tireur comme un soldat de Daech converti à l'Islam il y a quelques mois. Cela est difficile à vérifier, les autorités ont du mal à y croire. C'est pour cela que Donald Trump n'a pas tenu à mentionner l'information".

Pas de lien établi avec un groupe terroriste

Le journaliste poursuit. "Le FBI assure qu'il n'a pas établi de lien direct entre le tireur et un quelconque groupe international terroriste ; le shérif de Las Vegas parle d'un loup solitaire. Il y a également les informations recoupées par les médias américains: le témoignage du frère de Stephen Paddock qui ne le présente pas comme quelqu'un de religieux, le fait que l'assassin aimait le casino, les jeux d'argent, ou encore une photo de l'homme avec un verre d'alcool à la main. Quelle que soit sa motivation, il restera comme l'auteur de la plus grande tuerie de l'Histoire moderne des États-Unis".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne