VIDEO. Fusillade dans un Thalys : des images amateur montrent le suspect maîtrisé par des passagers

ALEK SKARLATOS

Sur ces images amateur, on peut voir le suspect neutralisé au sol, pieds et mains liés, par des militaires américains. 

Ils ont fait preuve d'un grand sang-froid. Un carnage a été évité, vendredi 21 août, dans un train Thalys reliant Amsterdam à Paris lorsque des militaires américains ont maîtrisé un homme lourdement armé qui a ouvert le feu. Deux des militaires ont été blessés, l'un par balle, l'autre par arme blanche, mais leurs jours ne sont pas en danger. Il était 17h50 quand au moins un coup de feu a été tiré dans le train à grande vitesse Thalys 9364, à hauteur de Oignies (Haute Picardie).

"Nous nous trouvions tous dans la même voiture (...) Nous avons vu un employé de la compagnie traverser en courant la voiture après un coup de feu. J'ai levé la tête et j'ai vu un gars avec un [fusil] AK-47 ou une autre sorte de mitraillette", a témoigné le Britannique Chris Norman, 62 ans, l'un des passagers qui est intervenu.

"Nous avons eu beaucoup de chance"

"Alek a dit à Spencer 'Occupe-toi de lui'. Spencer s'est précipité et l'a plaqué au sol. Ils ont commencé à maîtriser le terroriste", a-t-il poursuivi en faisant allusion aux deux militaires américains impliqués, dont Alek Skarlatos, 22 ans, un membre de la Garde nationale rentré le mois dernier d'une affectation en Afghanistan. Sur des images amateur mises en ligne sur YouTube, on peut voir le suspect neutralisé au sol, pieds et mains liés. Des traces de sang ainsi que l'une des armes du suspect sont visibles dans cette vidéo de 37 secondes. 

"Spencer et moi avons couru sur une dizaine de mètres, nous ne savions pas si son arme marchait ou pas (...) Nous avons eu beaucoup de chance que personne ne se fasse tuer", s'est félicité Chris Norman. 

Vous êtes à nouveau en ligne