Attaque dans un Thalys : en quoi consiste la fiche S ?

France 3

Le suspect de l'attaque du Thalys faisait l'objet d'une fiche S. Explications de France 3.

Un homme lourdement armé a ouvert le feu vendredi 21 août dans un wagon d'un Thalys en provenance d'Amsterdam. Le suspect, dont l'identité n'a pas encore été confirmée, faisait l'objet d'une fiche S.
"S" comme sûreté de l'État. Une lettre pour ficher tous les individus qui pourraient menacer la sécurité de la France : les terroristes, mais également les hooligans ou les militants comme des zadistes ou des anti-nucléaire. Le fichier S contiendrait plus de 5 000 fiches.

Un système d'alerte

L'individu fiché n'est pas forcément surveillé ni écouté. Un numéro correspond au niveau de surveillance de chacun. Sid Ahmed Ghlam accusé de préparer un attentat contre une église de Villejuif en avril était fiché S13 : seuls ses déplacements à l'étranger étaient surveillés.

La fiche S est d'abord un système d'alerte, une géolocalisation ponctuelle des individus. Lors d'un contrôle policier ou douanier, l'information du déplacement remonte à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Mais tous les individus fichés S ne peuvent être surveillés en permanence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne