VIDEO. Attentat à Strasbourg : comment le tueur présumé a échappé trois fois à la police en une journée

France 2 revient, en images, sur les trois fois où Chérif Chekatt a échappé aux forces de l'ordre.

L'assaillant de Strasbourg, qui a tué au moins deux personnes et en a blessé 13 autres, a échappé à trois reprises aux forces de l'ordre, mardi 11 décembre. Chérif Chekatt, 29 ans, n'était tout d'abord pas chez lui mardi matin quand des gendarmes ont perquisitionné son domicile, a indiqué Rémy Heitz, procureur de la République de Paris.

Les gendarmes agissaient dans le cadre d'une information judiciaire pour tentative d'assassinat, violences aggravées et association de malfaiteurs dans une affaire de droit commun. Ils ont trouvé chez lui une grenade défensive, une arme 22 LR chargée, des munitions, quatre couteaux dont deux de chasse, a précisé Rémy Heitz.

Plusieurs échanges de tirs dans le centre-ville

L'homme a ensuite été vu avec une arme à feu peu avant 20 heures rue des Orfèvres, au cœur de Strasbourg et du marché de Noël, puis dans d'autres rues de ce quartier très touristique. Pendant ce parcours, il a ouvert le feu à plusieurs reprises avec une arme de poing et a également utilisé un couteau pour s'attaquer à ses victimes, a raconté le procureur. Il s'est alors retrouvé face à quatre militaires de l'opération Sentinelle et a tiré dans leur direction.

Les militaires ont riposté et l'ont blessé au bras, a précisé le magistrat. "Dans le centre-ville (...) il y avait beaucoup de public, des visiteurs qui venaient au marché de Noël. Il y avait des risques de blesser ces personnes-là. [Les jeunes militaires qui s'y trouvaient] ont riposté mais en faisant attention à ne pas blesser d'autres personnes", explique à France 2 Christophe Rouget, secrétaire général adjoint du syndicat des cadres de la sécurité intérieure. 

Chérif Chekatt a alors fui en taxi le centre de Strasbourg et s'est fait déposer dans le quartier de Neudorf dix minutes plus tard. Une fois descendu du taxi, il a croisé des policiers, avec lesquels il a de nouveau échangé des coups de feu. Selon le maire de Strasbourg, Roland Ries, l'un de ses policiers a braqué sur lui une lampe torche et une balle tirée par le tueur a frôlé l'un des agents. Chérif Chekatt a de nouveau réussi à prendre la fuite.

L'essentiel sur l'attentat à Strasbourg

• RECIT. "Il a tiré encore, encore et encore" : à Strasbourg, un homme armé sème la mort en plein centre-ville >> à lire ici

• Traque du suspect, réactions... Suivez notre direct >> à lire ici

• Qui est Chérif C., l'auteur présumé de l'attentat ?  >> à lire ici

• Pourquoi franceinfo n'a pas diffusé la photo et le nom du suspect avant mercredi après-midi  >> à lire ici

• VRAI OU FAKE. Attentat à Strasbourg : les théories du complot se multiplient sur des groupes Facebook de "gilets jaunes" >> à lire ici

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne