"Venez à Strasbourg, continuez à vivre comme vous viviez avant, refusez le diktat des terroristes"

La place Gutemberg, le 11 décembre 2018, à Strasbourg.
La place Gutemberg, le 11 décembre 2018, à Strasbourg. (PATRICK HERTZOG / AFP)

Paul Meyer, adjoint au maire de Strasbourg en charge du Tourisme, appelle mercredi les auditeurs de franceinfo à "refuser de céder" et à continuer à venir dans sa ville, malgré l'attentat qui l'a frappée mardi soir.

Après la fusillade de mardi soir qui a fait deux morts, une personne en état de mort cérébrale et 12 blessés, à Strasbourg, les habitants sont dans l'angoisse tout en expliquant qu'ils s'y attendaient. "On s'était préparés, on s'était protégés (...) mais on sait que le risque zéro n'existe pas", a déclaré sur franceinfo Paul Meyer, adjoint au maire de Strasbourg en charge du Tourisme, maire-adjoint au quartier Gare-Centre-ville. Le marché de Noël de la ville est "un des endroits les mieux sécurisés de France".

franceinfo : Pourquoi les habitants s'attendaient à être attaqués ?

Paul Meyer : On avait déjà été menacés. Strasbourg est une ville symbole, c'est la capitale de l'Europe, c'est aussi le marché de Noël le plus connu au monde et forcément cela attire et attise un certain nombre de risques. On s'était préparés, on s'était protégés, on savait qu'on ne pouvait que réduire les risques, ce qu'on a essayé de faire. Mais on sait que le risque zéro n'existe pas, on l'a vu terriblement hier.

Les risques sont-ils véritablement réduits au minimum sur le marché de Noël ?

C'est un des endroits les mieux sécurisés de France. Le centre-ville de Strasbourg est une île qui compte 17 ponts et passerelles. On ferme une partie de ces ponts et passerelles et on en laisse ouvert uniquement onze et ces onze ponts sont intégralement filtrés de 11 heures à 20 heures. C'est un dispositif unique en France. Il y a d'autres très grands évènements complexes à sécuriser, je pense à la fête des lumières à Lyon, la grande braderie de Lille. On a pu développer une expertise de sécurisation et le fait qu'on ait une grande île permet d'encore mieux sécuriser. On sait que dans des Etats hyper sécurisés cela n'empêche pas des drames absolus comme celui qu'on a connu hier. On va évidemment s'inspirer de ce qui s'est passé et nous regarderons comment améliorer les choses. Dans les grands évènements, Strasbourg reste une des villes la plus et la mieux sécurisée de France.

Le marché de Noël est fermé toute la journée. Va-t-il rouvrir rapidement ?

Le marché est fermé toute la journée et les points de contrôle seront activés. La circulation automobile est rarissime dans la grande île de Strasbourg. On ne laisse entrer que les piétons. On laisse ce dispositif de sécurisation en place et le marché de Noël est fermé jusqu'à nouvel ordre. Le maire souhaite, si nous en avons les moyens, que nous puissions rouvrir dès demain parce qu'aujourd'hui c'est un jour de deuil, de souffrance, de colère, mais nous devons aussi résister. La vie continue. Ce que je veux dire aux auditeurs c'est venez à Strasbourg, continuez à vivre comme vous viviez avant, refusez le diktat des terroristes et refusez de céder tout simplement. Continuez à vivre normalement et appréciez les choses que nous aimons encore plus.

Vous êtes à nouveau en ligne