Fusillade à Strasbourg : Emmanuel Macron exprime la "solidarité de la Nation tout entière" et réunit un conseil de défense

Le président de la République, Emmanuel Macron, dans la nuit du 11 au 12 décembre 2018, à Paris.
Le président de la République, Emmanuel Macron, dans la nuit du 11 au 12 décembre 2018, à Paris. (ETIENNE LAURENT / POOL / AFP)

La président de la République a assisté dans la nuit à une réunion de crise au ministère de l'Intérieur.

L'Elysée se mobilise après la fusillade à Strasbourg. Dans la nuit du mardi au mercredi 12 décembre, Emmanuel Macron a ainsi présidé une réunion de crise au ministère de l'Intérieur. Le chef de l'Etat va aussi réunir un conseil restreint de défense, après le Conseil des ministres qui doit se tenir à 10 heures à l'Elysée. "Solidarité de la Nation tout entière pour Strasbourg, nos victimes et leurs familles", a écrit le président de la République, sur Twitter, à 2 heures du matin.

>> Fusillade à Strasbourg : la traque du suspect se poursuit. Suivez les dernières informations dans notre direct

De son côté, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, s'est déplacé à Strasbourg avec le procureur de la République de Paris. "Toutes nos forces sont mobilisées", a assuré peu après le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner lors d'un point-presse à Strasbourg.

L'essentiel sur la fusillade à Strasbourg

• Traque du suspect, réactions... Suivez notre direct >> à lire ici

• Ce que l'on sait de la fusillade >> à lire ici

• Qui est l'auteur présumé de la fusillade ?  >> à lire ici

• EN IMAGES. "L'horreur au marché de Noël" : la fusillade de Strasbourg à la une des journaux régionaux  >> à lire ici

Vous êtes à nouveau en ligne