Fusillade à Strasbourg : des témoins ont entendu l'assaillant crier "Allah Akbar"

(SEBASTIEN BOZON / AFP)

Chérif C., 29 ans, était connu des services de renseignement pour la radicalisation de sa pratique religieuse et son prosélytisme lors de son passage en prison.

Des témoins de l'attaque à Strasbourg ont entendu le tireur présumé crier "Allah Akbar", a indiqué le procureur de Paris, Rémy Heitz, lors d'une conférence de presse au tribunal de grande instance de Strasbourg, mercredi 12 décembre.

>> Fusillade à Strasbourg : la traque du suspect se poursuit. Suivez les dernières informations dans notre direct

"Au regard du lieu ciblé, du mode opératoire employé par l'assaillant, de son profil et des témoignages recueillis auprès de ceux qui l'ont entendu crier 'Allah Akbar', la section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisi des faits", a-t-il déclaré.

Né à Strasbourg en 1989, Chérif C. est fiché S après un passage en prison de 2013 à 2015 au cours duquel il a attiré l'attention des services de renseignement pour des violences, pour la radicalisation de sa pratique religieuse et son prosélytisme.

L'essentiel sur la fusillade à Strasbourg

• Traque du suspect, réactions... Suivez notre direct >> à lire ici

• Ce que l'on sait de la fusillade >> à lire ici

• Qui est l'auteur présumé de la fusillade ?  >> à lire ici

Vous êtes à nouveau en ligne