Fusillade à Strasbourg : des responsables politiques entre recueillement et polémique

FRANCE 2

Après la fusillade meurtrière survenue à Strasbourg mardi 11 décembre au soir, la classe politique réagit. Beaucoup ont exprimé leur solidarité avec les victimes. Certains vont déjà sur un plan plus politique et polémique, à l'instar de Laurent Wauquiez et Marine Le Pen

Sa ville de Nice (Alpes-Maritimes) a été frappée par un attentat en 2016. Mercredi 12 décembre au matin, Christian Estrosi fait part de son émotion. De son côté, Marine Le Pen juge que les mesures nécessaires ne sont pas prises pour éviter ce genre d'attaques. Chez Les Républicains, dès 23 heures mardi soir, Laurent Wauquiez se montre très offensif. "Combien d'attentats commis par des fichés S devons-nous encore subir avant d'adapter notre droit à la lutte contre le terrorisme ?", s'insurge-t-il. Éric Ciotti, lui, demande une mesure extrêmement forte : la réinstauration de l'état d'urgence.

Les "gilets jaunes" doivent-ils arrêter leur mobilisation ?

Dans ce contexte, certains demandent aux "gilets jaunes" de stopper leur mobilisation. Inacceptable pour La France insoumise. Cette attaque sera évidemment évoquée mercredi après-midi lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne