Attentat à Strasbourg : après l'horreur, les hommages se multiplient

FRANCEINFO

Dans les jours qui ont suivi l'attentat survenu à Strasbourg (Bas-Rhin) mardi 11 décembre au soir, de nombreuses personnes ont tenu à rendre hommage aux victimes et à leurs familles.

À Strasbourg (Bas-Rhin), habitants et touristes viennent se recueillir sur la place Kléber, dans le centre-ville de la capitale alsacienne. Des bougies et des fleurs sont déposées. L'émotion est palpable. "C'est vraiment très important qu'on vienne, qu'on allume les bougies, qu'on pense à toutes ces personnes blessées et décédées, qu'on soit là pour eux", affirme une jeune femme. "On voulait se recueillir pour montrer notre solidarité. C'est une place qui est emblématique, et on veut montrer que tout le monde souffre, en fait", renchérit une autre. 

"Strasbourg, mon amour"

À l'Assemblée nationale, au lendemain de l'attaque, mercredi 12 décembre, les députés ont respecté une minute de silence en hommage aux victimes. Dans la soirée, la tour Eiffel s'est éteinte, elle aussi en respect aux victimes. "Il y a des gens qui sont morts, donc ce sont des lumières pour l'humanité qui se sont éteintes", justifie un passant, place du Trocadéro, à Paris. À Bruxelles (Belgique) aussi, l'heure était au recueillement. Au Conseil européen, mercredi, Emmanuel Macron et les autres chefs d'État européens ont observé une minute de silence. À Strasbourg, une habitante venue se recueillir place Kléber dit vouloir "montrer [son] soutien à toutes les victimes et à Strasbourg, mon amour".

Vous êtes à nouveau en ligne