Attaque à Strasbourg : récit d'une nuit d'angoisse

FRANCE 3

Le centre-ville de Strasbourg (Bas-Rhin) a été bouclé mardi 11 décembre au soir après la fusillade qui y est survenue. Des milliers de personnes se sont alors retrouvées confinées dans des bars, des restaurants, des halls d'immeubles, mais également chez des habitants.

La Marseillaise pour marquer leur soutien aux victimes de l'attaque de Strasbourg (Bas-Rhin). Confinés dans le hall Rhénus, où se déroulait un match de basket, plus de 5 000 supporters ont repris en chœur l'hymne national. Les rues du centre-ville sont désertes. Les passants se sont réfugiés dans les commerces ou les halls d'immeubles.

Les habitants invités à se barricader

La ville est totalement bouclée par les forces de l'ordre. Les habitants sont invités à se barricader. Après plusieurs heures d'attente, chacun cherche une solution pour pouvoir rentrer chez soi. "Toutes les rues sont bloquées, on ne sait pas vraiment comment on va pouvoir rentrer à notre appartement, donc on va essayer de trouver des petites rues pour contourner, pour pouvoir trouver des chemins de traverse et pouvoir rentrer en sécurité", explique une habitante. Vers 4 heures du matin, la tension finissait par s'apaiser. Strasbourg retrouvait un peu son souffle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne