À Strasbourg, on chante la liberté cinq jours après l'attentat meurtrier

La journaliste Claire Peyrot, en direct de Strasbourg (Bas-Rhin), revient sur la cérémonie d'hommage aux victimes de l'attentat, dimanche 16 décembre.

Retour sur la cérémonie qui a eu lieu dimanche 16 décembre au matin, pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de Strasbourg (Bas-Rhin). "Les Strasbourgeois ont exprimé toutes leurs émotions et elles sont nombreuses, depuis mardi soir [11 décembre]", rapporte la journaliste Claire Peyrot, en duplex de la capitale alsacienne. "D'abord, la peur qu'ils ont vécue lors de l'annonce de cet attentat, la colère puis l'espoir pour les victimes et pour eux-mêmes. Certains déposent en ce moment même des messages et des bougies aux pieds de la statue qui se trouve place Kléber à Strasbourg", ajoute-t-elle.

Les pensées sont libres

"Ce matin, ils ont aussi chanté leur liberté de penser à travers cette chanson à laquelle ils sont très attachés, en allemand on dit 'Die Gedanken sind frei' ('Les pensées sont libres' en français). Si Paris a mis des mois à se remettre des attentats en 2015, les Strasbourgeois ne veulent pas attendre. On est en pleine période de marché de Noël, c'est une période très importante ici à Strasbourg et en Alsace, 'la vie continue' disent-ils", conclut la journaliste Claire Peyrot.

Vous êtes à nouveau en ligne