François Molins : le risque d’attentats est renforcé

FRANCE 2

Les mots du procureur de la République de Paris, François Molins juge d’abord sévèrement l’idée de placer en rétention les individus figés S. Il souligne que la menace terroriste reste très élevée.

C’est une voix qui compte, une voix qui fait autorité. François Molins dirige depuis cinq ans le parquet anti-terroriste de Paris. Deux jours après l’annonce de la mort du porte-parole de Daech, le procureur de Paris se veut lucide et ne cache pas son pessimisme. Deuxième inquiétude pour François Molins, les 2 000 Français qui sont aujourd’hui partis ou en partance pour la Syrie.

324 dossiers terroristes ouverts

Réponse judicaire mais aussi réponse politique. L’opposition, Nicolas Sarkozy en tête préconise le placement en rétention des personnes fichées S. Aujourd’hui, 324 dossiers terroristes sont ouverts, 280 personnes sont mises en examen dont 35 mineurs et 577 personnes sont recherchées. François Molins note enfin que le nombre de jeunes filles, mineurs eu profil inquiétant est en augmentation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne