REPLAY. "Stéphanie représentait une certaine façon de vivre la France" : revivez l'hommage de Jean Castex à la fonctionnaire de police assassinée à Rambouillet

Une semaine après l'attentat terroriste qui a coûté la vie à la fonctionnaire de police, une cérémonie, présidée par le Premier ministre, s'est tenue vendredi à Rambouillet.

Au lendemain des obsèques privées de Stéphanie Monfermé, auxquelles ont assisté Brigitte et Emmanuel Macron, un hommage national était organisé vendredi 30 avril, à Rambouillet (Yvelines), ville où la fonctionnaire de police de 49 ans a été tuée par un homme radicalisé. La cérémonie était présidée par Jean Castex. "Pourquoi cette haine d'un homme à l'égard d'une femme qu'il ne connaissait pas ? Parce qu'elle incarnait la police française et donc l'autorité de l'Etat", a-t-il déclaré. "Stéphanie représentait une certaine façon de vivre la France".

 Remise de la légion d'honneur à titre posthume. Après son discours et comme annoncé, Jean Castex a décoré Stéphanie Montfermé de la Légion d'honneur à titre posthume. Elle a également été citée à l'ordre de la Nation. Ce titre honore les faits d'armes des membres du personnel de l'Etat, ainsi que les personnes décédées en service.

 Plusieurs membres du gouvernement présents. Lors de cette cérémonie, Jean Castex était accompagné du porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, et de plusieurs ministres : Gérald Darmanin (Intérieur), Eric Dupond-Moretti (Justice), Amélie de Montchalin (Fonction publique), Marlène Schiappa (Citoyenneté), et Nadia Hai (Ville).

Un hommage national après l'intimité des funérailles. Des obsèques dans la plus stricte intimité, tel était le souhait de la famille de Stéphanie Monfermé. La cérémonie s'est déroulée jeudi à Saint-Léger-en-Yvelines, village où la victime résidait. Emmanuel et Brigitte Macron y ont assisté.

Vous êtes à nouveau en ligne