VIDEO. Professeur décapité : "La peur n'est pas notre religion", martèle Jean-Michel Blanquer

Le ministre de l'Education a pris la parole pour la première fois, samedi, depuis l'assassinat d'un professeur à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).

L'Etat sera aux côtés des enseignants pour les "protéger", a promis le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, dans un message vidéo à "tous les professeurs de France" diffusé au lendemain de la décapitation d'un enseignant à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).

>> Suivez les dernières informations après l'attaque terroriste contre un enseignant

Jean-Michel Blanquer, qui a reçu les syndicats de professeurs au ministère samedi matin avec le Premier ministre, Jean Castex, a rendu hommage au professeur d'histoire-géo "lâchement assassiné" vendredi par un jeune Russe d'origine tchétchène de 18 ans, ensuite abattu par des policiers. "Je serai, et notre pays sera à vos côtés pour vous protéger, vous permettre de faire votre métier qui est le métier le plus essentiel, transmettre à nos enfants les savoirs et les valeurs qui sont notre bien commun", a-t-il déclaré. Il a également déclaré que "la peur n'est pas notre religion".

L'enseignant "a été assassiné pour avoir donné un cours qui avait un lien avec un pilier de la démocratie : la liberté d'expression. C'est un acte ignoble et lâche, c'est une attaque contre la République, parce que l'école est la colonne vertébrale de la République", a-t-il déclaré.

Vous êtes à nouveau en ligne