Enseignant décapité dans les Yvelines : "Un attentat terroriste islamiste" pour Macron

FRANCEINFO

Vendredi 16 octobre vers 17 heures, un professeur de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) a été poignardé à mort et décapité. L’assaillant a été abattu. Emmanuel Macron, sur place, a qualifié l’acte d’attentat terroriste islamiste.

Un professeur d’histoire-géographie âgé de 47 ans a été tué de coups de couteau puis décapité à proximité de son collège du Bois-d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) vendredi 16 octobre. "Notre compatriote a été la victime d’un attentat terroriste islamiste caractérisé", a déclaré Emmanuel Macron vendredi soir sur place. Il a publié sur Twitter une phrase lancée dans son discours comme pour mieux l’imprimer : "Ils ne passeront pas." Il veut faire passer le message de la mobilisation de sa part et aussi de celle de l’Etat contre le terrorisme islamiste.

Hommage aux enseignants

Emmanuel Macron a rendu hommage au métier de professeur en disant que cet homme était mort en élevant nos enfants, en leur apprenant à être des êtres libres, doués de raison et d’esprit critique. Le président a affirmé qu’il était mort pour avoir enseigné la liberté d’expression.

Vous êtes à nouveau en ligne