REPLAY. Revivez l'hommage national à Samuel Paty à la Sorbonne

Emmanuel Macron a salué mercredi un "professeur tombé parce qu'il avait fait le choix d'enseigner. Assassiné parce qu'il avait décidé d'apprendre à ses élèves à devenir citoyens".

La France a rendu hommage à Samuel Paty, mercredi 21 octobre. Lors d'une cérémonie à la Sorbonne, à Paris, en présence de 400 invités, dont une centaine d'élèves d'établissements d'Ile-de-France et de nombreuses personnalités politiques, Emmanuel Macron a salué la mémoire d'un professeur "que l'on n'oublie pas"

 L'hommage personnel d'Emmanuel Macron. Evoquant le professeur d'histoire-géographie, le président parlé d'un "professeur tombé parce qu'il avait fait le choix d'enseigner. Assassiné parce qu'il avait décidé d'apprendre à ses élèves à devenir citoyens." "Nous ne renoncerons pas aux caricatures", a-t-il aussi promis

Comment s'est déroulée la cérémonie ? L'hommage, qui a débuté à 19h30, était présidé par Emmanuel Macron, en présence de 400 invités, dont une centaine d'élèves d'établissements d'Ile-de-France. Avant la cérémonie, le président a remis la Légion d'honneur à titre posthume à l'enseignant, en présence de sa famille. Le cercueil de Samuel Paty a ensuite été amené dans la cour d'honneur de la Sorbonne, porté par les gardes républicains, sur le titre One, de U2 – une  demande de ses proches. Des enseignants et une élève ont ensuite lu divers textes avant la prise de parole d'Emmanuel Macron.

Sauvagement assassiné après un cours sur la liberté d'expression. Samuel Paty, 47 ans, a été décapité vendredi 16 octobre, près de son collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Le meurtrier, abattu par des policiers peu de temps après les faits, était un réfugié russe d'origine tchétchène âgé de 18 ans, qui entendait punir l'enseignant pour avoir montré en classe des caricatures du prophète Mahomet parues dans Charlie Hebdo.

Vous êtes à nouveau en ligne