Attentat dans les Yvelines : opérations contre l'islamisme radical

Après l'assassinat de Samuel Paty, le gouvernement avait promis une réponse rapide. Depuis lundi 19 octobre, des opérations de police sont menées contre des dizaines d'individus de la mouvance islamiste. Guillaume Daret, journaliste pour France Télévisions, était en direct de l'Elysée.

Après l'assassinat d'un enseignant à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) vendredi 16 octobre, le gouvernement a annoncé des mesures rapides. Dimanche 18 octobre, à la suite d'un Conseil de défense à l'Elysée, les principaux ministres et le président de la République ont décidé de la riposte du gouvernement. Lundi 19 octobre, sur Europe 1, Gérald Darmanin ministre de l'Intérieur a précisé : "Des opérations de police ont lieu et auront lieu, dans les heures et les jours qui viennent [...] elles sont très nombreuses, elles concernent des dizaines d'individus."

Une cinquantaine d'associations visées

Le gouvernement veut afficher son volontarisme face à ce qu'il appelle l'islamisme radical et politique. Une cinquantaine d'associations confessionnelles sont principalement visées. Guillaume Daret, journaliste pour France Télévisions est en direct du Palais de l'Elysée. Il rapporte les paroles d'Emmanuel Macron : "La peur doit changer de camp, les islamistes ne doivent pas pouvoir dormir tranquille dans notre pays." Des mesures pourraient venir compléter le projet de loi en préparation contre l'islam radical, rapporte le journaliste.


Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne